Importations des huiles et sucre durant les cinq premiers mois de 2014
L’Algérie enregistre des baisses significatives


07 juil. 2014
15:35
Les baisses oscillent entre 16% et 20%

Un recul net des importations algériennes des huiles et sucre à l'état brut destiné à l'industrie est enregistré durant les cinq premiers mois de 2014 par rapport à la même période de l'année dernière, selon le Centre national de l'Informatique et des Statistiques (Cnis).


En effet, malgré la consommation conséquente des Algériens pour ces deux produits de base, il s’est avéré que les importations des huiles de soja, de tournesol brutes et graisses ont atteint 320,89 millions de dollars les premiers cinq mois 2014, contre 404,26 millions de dollars à la même période en 2013, soit une baisse de 20,62%.

Pour les quantités importées, elles ont totalisé 329.423 tonnes les premiers cinq mois de 2014 contre 350.452 tonnes, en baisse également de plus de 6%, précise le Cnis.

Ce recul des importations est dû à une bonne récolte notamment en Europe, qui a pesé sur les prix sur le marché mondial, qui sont déjà proches d'un minimum historique.

Il est à signaler que les huiles brutes sont entièrement importées et transformées en Algérie par un groupe privé, puis réexportées vers des pays de l'Union Européennes et d'Afrique.

Pour les importations du sucre effectuées durant la même période de référence, elles ont atteint 393,37 millions de dollars contre 469,02 millions de dollars, en baisse de 16,13%, relèvent encore les Douanes.

Pour les quantités importées, elles ont totalisé durant les cinq mois de l'année en cours, 862.301 tonnes contre 883.006 tonnes, également en baisse de 2,34%, selon les Douanes algériennes.

Il faut noter que la transformation du sucre raffiné dont la matière première est totalement importée, a connu un boom depuis 2010 avec le renforcement des capacités de production d'un groupe privé algérien ainsi que d'autres opérateurs étrangers.

Le recul de la facture des importations de sucre s'explique essentiellement par une chute des cours, pénalisés par une offre excédentaire sur le marché mondial.

Les principaux clients de l'Algérie dans la catégorie des produits agroalimentaires sont L'Iraq, la Tunisie, l'Italie, la Syrie, l'Espagne et la France.

Khelifa.L