Neymar. (Reuters)


L'affaire Neymar n'est pas terminée. Le club brésilien de Santos a décidé de poursuivre le FC Barcelone auprès de la Fifa dans le cadre du transfert irrégulier de son attaquant, en mai 2013.L’imbroglio sur le prix du transfert de Neymar à Barcelone, en mai 2013, se poursuit. En conférence de presse, Modesto Roma Junior, le président de Santos, son ancien club, a annoncé des poursuites auprès de la Fifa pour irrégularités dans le coût de cette transaction. Le Barça, Neymar, mais aussi son père, Neymar da Silva Santos, et l'entreprise Neymar Sports & Marketing se retrouvent sur le banc des accusés."Le 31 mai 2013, Santos et les personnes citées ont signé un contrat de transfert et ils ont cédé les droits économiques et fédératifs (de Neymar, ndlr) pour 17,1 millions d'euros, plus deux millions d'euros, au cas où le joueur arriverait en finale du Ballon d'or", a détaillé le dirigeant. La formation espagnole a mené son enquête en Espagne et il s’avère que le montant final versé pour l'acquisition de l'attaquant est de 83,371 millions d'euros, via la signature de contrats parallèles.Le dossier est désormais sur le bureau du Comité d’arbitrage de la Fifa, avec possibilité pour le perdant de faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport. Le FC Barcelone n’en a pas fini avec les tribunaux puisque la justice espagnole a accepté, vendredi, de transférer à Barcelone cette affaire. Josep María Bartomeu, l’actuel président des champions d’Espagne, et Sandro Rosell, son prédécesseur, seront entendus.