Un système de récupération d’énergie mis au point par l’université d’État de l’Ohio (États-Unis) parvient à prolonger de 30 % l’autonomie d’un smartphone. Pour cela, il recycle une partie des ondes radio émises par le mobile afin de produire du courant continu et ainsi alimenter la batterie.
Une partie des ondes radio émises par les téléphones mobiles ou les terminaux connectés en Wi-Fi peuvent être récupérées et converties en courant continu pour alimenter la batterie de ces appareils. Des chercheurs de l’université de l’Ohio ont eu l’idée de se servir à la source, afin d’utiliser les ondes émises par un smartphone pour prolonger son autonomie de 30 %.
L’utilisation des ondes radio comme source d’alimentation pour les appareils électroniques est une piste qu’explorent déjà plusieurs entreprises et laboratoires de recherche. Il y a un an de cela, nous évoquions la technologie WattUp, un système de charge sans fil capable de convertir les ondes radio en courant continu pour charger la batterie d’un smartphone, d’une tablette ou d’objets connectés de petite taille. Mais ce type de procédé souffre encore de défauts importants, notamment au niveau du délai de charge et surtout du rendement.Aux États-Unis, des scientifiques de l’université d’État de l’Ohio emmenés par le professeur Chi-Chih Chen ont adopté une approche différente. Au lieu de capter les ondes électromagnétiques ambiantes, leur technologie se sert à la source, c’est-à-dire à partir de l’appareil lui-même. Le principe consiste à collecter une partie des ondes radio émises par un smartphone afin de les transformer en courant continu pour fournir de l’énergie à la batterie. D’après les chercheurs, le système peut prolonger l’autonomie de 30 %.
Pour exploiter commercialement leur innovation, les chercheurs de l’université de l’Ohio ont créé une entreprise, Nikola Labs, qui va poursuivre le développement de la technologie. Le premier produit sera une coque pour smartphone dont le prix avoisinerait les 100 dollars (environ 91 euros au cours actuel). © Nikola Labs

Recycler le signal radio perdu par le smartphone

La technologie est présentée non pas comme un système de charge mais plutôt comme un prolongateur d’autonomie. « Lorsque nous communiquons avec une antenne relais ou un routeurWi-Fi, beaucoup d’énergie est gaspillée. Nous en recyclons une partie pour la restituer à la batterie », commente le professeur Chen. Les téléphones mobiles fonctionnent en effet en émettant des ondes dans toutes les directions afin de pouvoir capter l’antenne relais ou le routeur Wi-Fi le plus proche. Une grande partie de ce signal est souvent perdue. Or, ces ondes sont en fait une forme à haute fréquence decourant alternatif.La technologie des chercheurs de l’université de l’Ohio parvient à identifier les ondes radio qui sont inutilisées et à en récupérer la quantité maximale sans compromettre la qualité des appels ni le transfert des données. Le système fait ensuite office de redresseur afin de convertir le courant alternatif en courant continu pour alimenter la batterie. Il ne fonctionne que lorsque le mobile émetvia une communication vocale ou l’envoi d’informations (courriel, SMS, données), ce qui correspond aux phases où l’appareil consomme beaucoup d’énergie. L’intérêt de ce procédé est qu’il capte le signal radio à la source, là où il est le plus fort et donc de meilleure qualité pour une conversion.L’équipe du professeur Chen explique que la technologie pourrait être intégrée dans une coque externe pour smartphone qui coûterait une centaine de dollars. Mais l’objectif est de trouver un partenaire industriel afin de l’intégrer directement dans les smartphones, les tablettes ou d’autres appareils électroniques. Pour cela, les chercheurs ont créé une entreprise nommée Nikola Labs afin de poursuivre le développement du produit. Une campagne de financement sera aussi lancée via la plateforme KickStarter.