Les services secrets de 5 pays occidentaux ont directement espionné Google Play et les smartphones se connectant à l'appstore d'Android.

Selon la radio canadienne CBC News, les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande mais aussi la Grande-Bretagne plus près de nous ont espionné les utilisateurs de smartphones se connectant à l'Android Market, ancien nom de
Google Play. Ces informations sont tirées des documents mis à jour en 2013 par Edward Snowden, ancien agent de la NSA américaine. L'idée des services de renseignements de ces pays était d'injecter des logiciels de type « cheval de Troie» sur les serveurs de la boutique d'applications afin de contaminer les téléphones mobiles utilisant Android dans des pays susceptibles d'être liés au terrorisme, y compris la France, le Sénégal, le Maroc ou la Suisse.

Avec un tel système, il aurait été possible de collecter des informations sur les références des smartphones, leurs identifiants et leur géolocalisation. A la lumière de ses révélations, on regarde sous un autre jour l'information selon laquelle la Russie est sur le point de lancer le développement d'un nouveau système d'exploitation mobile basé sur l'OS SailFish, et totalement indépendant des iOS et Android américains.