une nouvelle technologie devrait transformer le corps humain en un chargeur d'appareils électronique. TEGwear est une puce qui devrait permettre de recharger un accessoire, tel qu'un casque sans fil. Sa commercialisation est prévue pour cette année.
Les batteries vides et les chargeurs oubliés, c'est bientôt fini ! Dans le futur, votre corps suffira à recharger tous vos appareils grâce à la chaleur dégagée. Une alternative futuriste qui ne l'est pas tant que ça. Lors des CES de Las Vegas, des dispositifs ont été présentés et ont montré la possibilité de recharger un appareil grâce à la chaleur humaine.
Une solution viable pour ne jamais être en rade
L'énergie thermique se transforme donc en énergie électrique grâce à ce procédé. TEGwear, c'est son nom, va permettre la récolte de l'énergie présente dans le corps humain et qui va aider à recharger certains appareils. La puce, de 6cm carré, va servir de générateur thermoélectrique pour faciliter cette transformation.
Ce système a reçu une bourse pour financer un projet visant à produire des bracelets pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Des bracelets qui permettraient de les tracer. Comme l'explique connaissancedesenergies.org, la puce Tegwear est composée "d'électrons (qui) sont excités par la chaleur transmise par le corps humain. Ce phénomène peut être comparé à l’excitation d’électrons par la lumière au sein d’une cellule photovoltaïque." Pour rappel, la chaleur humaine dégage une puissance de 80 à 100 watts, et ce rien qu'au repos.
Collée à la peau ou à peine séparée par un vêtement fin, cette technologie permet de récolter jusqu'à 3 volts. Pour l'instant, cette moisson d'énergie ne permet pas de faire de miracles, mais seulement des recharger, par exemple, des accessoires comme un casque sans fil. La société PerpetuaPower à l'origine de ce produit.
Une première révolution avant que le corps humain ne parvienne à charger des appareils plus puissants, comme le smartphone lui-même ? Ce ne sera évidemment pas pour tout de suite, et le processus parait compliqué, à cause des limites de la chaleur humaine en terme de puissance. Quoi qu'il en soit, cette nouvelle technologie apporte la preuve irréfutable que l'homme peut parfois être débordant d'énergie.