Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : la_cene.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 49.7 Ko 
ID : 990

Le nombre 13 est depuis longtemps lié à la peur et à la malédiction. Il existe même un terme technique pour qualifier la peur du nombre 13. C’est la triskaidékaphobie ! L’origine de cette phobie est religieuse. Cette superstition vient du fait que Jésus et ses apôtres étaient treize à table, le soir de la Cène (le dernier repas du Christ présenté par Philippe Champaigne, ci-dessus). Ce soir-là, Judas, le treizième convive à s’assoir à table, trahit Jésus qui fut arrêté par les Romains. Le lendemain, un vendredi (le « Vendredi saint »), Jésus fut jugé et crucifié. Mais Les nombreuses incidences du nombre 13 dans divers domaines temporels, historiques ou mathématiques semblent expliquer le caractère mystérieux et les superstitions entourant ce nombre : Les calendriers mayas et aztèques par exemple comportaient vingt mois à treize jours : ces sociétés ont disparu des suites de l’invasion Espagnole du 16e siècle. Il en va de même du tarot, où le treizième arcane représente un squelette en train de faucher.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : avion_sans13.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 27.3 Ko 
ID : 989
Avion sans rangée N°13

De nos jours, cette superstition est encore très présente. Ainsi, dans les avions, il n’y a pas de rangée 13 ! Souvent, dans les ascenseurs il n’y a pas de treizième étage, et dans les hôtels il n’y a pas de chambre numéro 13. De même, certaines rues n’ont pas de numéro treize.