L'Oculus Rift, le casque de réalité virtuelle est en développement depuis quelques années maintenant. Hier le directeur technique a révélé la configuration demandée pour une utilisation optimale.

Alors que l’on apprenait il y a peu de temps que le casque de réalité virtuelle Oculus Rift devrait être commercialisé début 2016, le directeur technique Atman Binstock est sorti de son silence hier pour dévoiler la configuration nécessaire pour utiliser le casque de façon optimale. C’est une configuration assez musclée mais classique pour les joueurs hardcore.
Oculus Rift : les pré-requis dévoilés

Depuis l’annonce il y a quelques années du développement de l’Oculus Rift, d’autres constructeurs se sont lancés dans le marché de la réalité virtuelle et la conception de leur propre matériel. Plus de concurrence est plutôt bon signe pour les joueurs, cela va forcer les compagnies High Tech à concevoir des appareils proposant de meilleures performances. Hier, Oculus a publié sur son site la configuration recommandée pour une expérience virtuelle optimale. Niveau système d’exploitation il faudra Windows 7 SP1 au minimum. Au niveau du matériel, voilà ce que recommande Oculus :


  • Processeur Intel i5-4590 ou supérieur
  • 8Go de RAM
  • Carte graphique NVIDIA GTX 970 / AMD 290 ou supérieure
  • 2 ports USB 3.0
  • Sortie HDMI 1.3


C’est la configuration que tout joueur assidu se doit de posséder. Oculus précise que ce n’est pas la configuration minimum qui devrait être un peu plus modeste.
Le développement sur Mac et Linux est suspendu

Le même jour, Atman Binstock nous informait dans un billet sur le blog de la société que le développement du casque pour les plateformes Mac et Linux va être suspendu afin que les équipes se concentrent sur la version destinée à Windows.« Notre développement pour OS X et Linux a été mis en pause de manière à nous concentrer sur la sortie d’une version haute-qualité de notre casque à expérience virtuelle dès le lancement sur Windows, aussi bien au niveau logiciel que matériel. Nous souhaitons nous remettre à développer pour OS X et Linux, mais nous n’avons pas encore de calendrier », pouvait-on lire.
Source : macplus