Cinéma au Maroc : 22 tournages et 500 millions de dirhams en 6 mois



Plus de 500 millions de dirhams ont été investis en six mois dans le tournage de 22 productions cinématographiques et télévisuelles étrangères au Maroc, selon le centre cinématographique marocain, soit plus de 150% d’augmentation par rapport à la même période en 2013.


Les Etats-Unis sont de loin le pays le plus représenté dans les tournages avec neuf productions cinématographes ou télévisuelles. Ils sont suivis par les Français avec quatre productions, les Allemands avec deux, une seule production canadienne, une Belge, une Indienne et une italo-américaine.

Quelques films actuellement tournés au Maroc
Parmi les productions tournées actuellement au Maroc, on peut citer le film A hologram for the king (Un hologramme pour le roi), avec Tom Hanks. Le film tiré de l’ouvrage de Dave Eggers et dirigé par Tom Tykwer, relate l’histoire d’un homme d’affaires américain qui a presque tout perdu et qui arrive dans un pays qui l’oblige à relever des défis complètement imprévisibles. Les acteurs ont été aperçus à Laayoune, Tata et Ouarzazate.

On peut également citer le nouveau film de Bruce Willis, Rock The Kasbah. La production, à ne pas confondre avec le film de Laila Marrakchi, relate l’histoire d’un manager en perte de notoriété qui, pour se faire une santé financière, organise une tournée destinée à divertir les soldats américains en Afghanistan.

Au début de cette année, c’est le tournage du film La reine du désert, dirigé par le réalisateur allemand Werner Herzog, qui a attiré l’attention des médias. Filmé dans les dunes de Merzouga, Marrakech, Erfoud et bien sûr Ouarzazate, il rassemble Nicole Kidman et Robert Pattinson. Le film compte également plus d’une cinquantaine d’acteurs marocains, 1000 figurants et 65 techniciens.

Le Maroc délaissé ?
La région de Ouarzazate est de loin l’endroit le plus sollicité pour les tournages. Mis à part cette ville aux portes du désert, d’autres villes moins folkloriques ont abrité des productions internationales, notamment les régions de Laayoune, Tanger, Marrakech, Rabat et même Casablanca.

Mais le tournage au Maroc coûte de plus en plus cher et pousse certains réalisateurs à délocaliser leur tournage dans des pays plus accessibles fiscalement. A titre d’exemple, les Iles Canaries ont été préférées au Maroc pour le tournage de certaines scènes de la saga Mission Impossible 5. Cette production qui devait initialement être tournée au Maroc a vu les producteurs lui préférer les Canaries pour certaines scènes jugées trop chères dans le Royaume.

Même chose pour la série à succès Game of Thrones (Jeu de Trônes). Pour la saison 5, les producteurs ne poseront pas leurs valises au Maroc lui préférant encore une fois les Iles Canaries pour des raisons financières. La kasbah d’Ait Benhaddou, qui avait été élue parmi les plus beaux endroits de tournage au monde, ne sera donc pas foulée cette année par les acteurs de la série.

- Par: Saïd Amraoui
bladi