Aprs avoir rachet son concurrent Ceramica Ouadrass pour 23,5 millions d'euros, Super Crame, le spcialiste marocain des carreaux en cramique se tourne vers le march africain. Un relais de croissance face un march intrieur difficile.
Cap sur l'Afrique ! Fort de ses quatre sites de production dans le royaume, Super Crame qui dtient la moiti du march marocain de la cramique envisage de se tourner vers l'Afrique

1 MILLION DE M

Une production diversifie

Super Crame a vu le jour en 2000 suite la fusion de Gros Crame situe Knitra et Super Crame Casablanca, toutes deux prsentes sur le march de la cramique et filiales du groupe familial Ynna Holding. La socit produit des carreaux cramiques pour revtement des sols et des murs en grs porcelaine brut ou poli, carreaux maills en pte blanche et en pte rouge, de la faence pour mur et des petits lments en mosaque. "Nous nous apprtons exporter plus de 1 million de m en vertu des contrats que nous sommes en train de conclure avec des promoteurs prsents en Afrique" a ainsi dclar au quotidien "Le Matin" Fouad Benzakour, directeur gnral de Super Cerame en marge dune runion de presse tenue le 25 juin Casablanca et exposant la nouvelle identit visuelle de la socit.
Cette filiale du groupe Ynna Holding, un des plus importants du Maroc veut capitaliser sur la prsence croissante des promoteurs immobiliers marocains comme Addoha et Alliances en Afrique en nouant des partenariats avec eux.
Addoha, membre du groupe dAnas Sefrioui est ainsi prsent dans huit pays subsahariens : Cte d'Ivoire, Cameroun, Guine-Conakry, Gabon, Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Mali et Ghana.

De son ct, le groupe Alliances a notamment sign en juillet un protocole daccord avec le gouvernement sngalais portant sur la ralisation d'un nouveau quartier Dakar.

UN POTENTIEL DE 350 MILLIONS DE M

Ynna Holding, un conglomrat poids lourd
Omniprsent au Maroc, Ynna Holding (groupe Chabi) socit mre de Super Crame a t fond en 1948 par Miloud Chabi avec comme premire activit l'immobilier et le btiment. Le groupe s'est ensuite diversifi. Il compte des filiales dans de nombreux secteurs dont l'adduction d'eau (Fibrociment), l'agroalimentaire (An Soltane), les cbles (Afrique cbles, Electra), la cramique (Super Crame), la charpente mtallique (SN Sametal), le ciment (Ynna Asment), l'nergie renouvelable (Ynna bio power), le BTP (Travaux du Maroc), la distribution (Aswak Assalam), l'hydraulique (Dimatit), l'industrie ferroviaire (SCIF), le papier et carton ( GPC), la ptrochimie (SNEP), l'immobilier (Chaabi Lil Iskane), la sidrurgie et construction mtallique (Ynna Steel) et enfin le tourisme (Ryad Mogador). Son chiffre d'affaires est suprieur 1 milliard d'euros, il emploie plus de 20 000 salaris. Ce march sub-saharien dpourvu d'unit de production de cramiques selon le patron de Super Cerame reprsente selon lui un potentiel de 350 millions de m par an, prs de six fois la production marocaine. Il n'exclut pas terme d'y installer terme des units de production de cramique.

En attendant, la filiale du groupe de la famille Chaabi va s'appuyer sur ses quatres usines marocaines situes Casablanca, Berrechid, Kenitra et Tetouan. Cette dernire a intgr Super Cerame suite au rachat de la socit marocaine Ceramica Ouadrass, en octobre dernier, pour 265 millions de dirhams (25,3 millions d'euros).

Implante dans le nord du Maroc, cette unit aide Super Cerame accompagner notamment des programmes de construction totalisant 500 000 logements dans le nord du royaume.
Depuis ce rachat, la capacit de production de Super Crame est passe 120 000 m par jour, soit la moiti du marchmarocain et il a intgr le Top 20 mondial des fabricants de carreaux cramiques.

UNE CRISE DE SURCAPACIT

Mais, le march marocain connait une crise de surcapacit et les usines sont loin de tourner plein rgime. La production de carreaux de cramique, s'est chiffre, en 2013, 56 millions de m, environ 75% des besoins du Maroc. Mais les importations souvent bas prix psent un quart de la demande, ce que dnoncent les professionnels (voir encadr)
Super Cerame qui emploie quelques 2 800 salaris veut donc trouver dans l'exportation vers les marchs subsahariens notamment au Sngal et en Cte dIvoire un levier de croissance opportun.

"Nous navons pas le choix, nous devons augmenter notre [] production pour non seulement faire face la concurrence trangre, mais aussi rduire nos cots en produisant le maximum" a prcis Fouad Benzakour lors de son point presse.
En 2012 et 2013, Super Cerame a dj export une centaine de conteneurs de produits destination de l'Afrique de l'Ouest (Sngal, Cte dIvoire). Et en 2014 ?

usine nouvelle