Téléviseur: Quid de la consommation ?

Utilisé au quotidien, le téléviseur doit être traité de la même manière qu’un réfrigérateur, une machine à laver ou une cafetière, à savoir qu’il ne suffit pas qu’il soit beau et performant, il doit aussi être économe en énergie.

Si en tout cas cela fait partie de vos préoccupations, sachez qu’il y a eu énormément de progrès sur ce point depuis les téléviseurs cathodiques. Ainsi, un modèle à Leds tel que le F6400 en 46 pouces de Samsung ne consomme aujourd’hui que 260 Wh/m² alors que le LG 42LK456C, un des derniers LCD à tubes (sorti en 2012), consomme jusqu’à 347 Wh/m². C’est assez proche du plasma qui a réussi à réduire ses consommations dans ses dernières occurrences telles que le Panasonic TX-P42X60E qui consomme encore 368 Wh/m². L’Oled, quant à lui, se paye le luxe d’être la technologie la moins énergivore. Ainsi, le 55EA980V de LG parvient à descendre à 160 Wh/m², une paille dans le ciel télévisuel.
Bilan : oui, l’idéal est donc de se jeter sur un téléviseur Oled. Problème, pour certains, la diversification des offres n’est pas encore au point et les exemplaires disponibles se vendent à prix d’or : 8000 euros pour le 55 pouces de LG. Le Led est une très bonne alternative. Proche de la consommation d’un LCD à tubes, le Plasma de dernière génération est aussi une alternative avec tous les mérites de sa technologie à commencer par de véritables noirs.