Téléviseur:
Qu'attendre du son et de la connectique d'un TV de 2014 ?


Plus les téléviseurs s’amincissent et plus leur qualité sonore décroit. L’espace dédié aux haut-parleurs est de plus en plus limité. Sony y remédie tant bien que mal en adoptant une tranche en triangle pour laisser un peu de place au système audio intégré du X9.

Malheureusement, ce n’est pas la priorité de la majeure partie des constructeurs. Pour un bon rendu, il faut donc se tourner le plus souvent vers des kits séparés. On pense ainsi au classique 5.1, mais il existe aussi des installations moins complexes telles qu’un 2.1 compact chez Focal, Cabasse ou encore Bose. Philips a sorti récemment un 4.1 sans fil, son Fidelio E5 (lire son test ici), qui fait des merveille dans la même plage tarifaire. Les barres de son forment également une bonne alternative aux enceintes du téléviseur. Bose, Yamaha ou encore Boston en fournissent. Les constructeurs de téléviseurs aussi ont leurs modèles. Ainsi, Samsung ou Sony ont à leurs catalogues des barres de son dont le design est harmonisé avec leurs TV. Une forme d’aveu d’échec sur l’audio embarqué.

©consumerreports
Une connectique immuable

Tous ces systèmes sont à reliés au téléviseur via un câble optique, minijack ou S/PDIF, c’est selon. Ces sorties sont situées avec le reste de la connectique, à l’arrière du téléviseur. Quelques marques, comme Samsung, se sont essayées à l’inclure dans un boîtier déporté pour gagner encore en finesse, sans que cette décision ne fasse date.

En 2014, la connectique d’un téléviseur se compose de ports HDMI, d’une entrée YUV et d’une péritel (souvent via un dongle). Point de DVI ou VGA. Désormais, ces signaux doivent passer en HDMI. Enfin, il faut veiller aux caractéristiques des ports HDMI d'un téléviseur Ultra HD. Pour diffuser une image en 3840 x 2160 pixels à 60 images par seconde (fps), il faut disposer d'un port HDMI 2.0 ou d'une entrée DisplayPort. A l'inverse, le rafraîchissement est limité à 30 fps. C'est souvent le cas sur les modèles chinois vendus à bas prix.

Les secrets de la connectique TV
Bilan : choisir un téléviseur pour sa qualité audio ne rime à rien. Autant se focaliser sur la qualité de l’image et son design. Il sera toujours temps par la suite de lui adjoindre les services d’un ensemble home cinéma. Côté connectique, la seule différence majeure concerne le nombre de ports HDMI disponibles et leur génération (2.0 pour l'Ultra HD à 60 Hz).