Les meilleures photos environnementales de l’année ont été récompensées par le CIWEM (organisme britannique oeuvrant dans le domaine de la gestion de l’environnement depuis 1895). Ouvert aux professionnels et aux amateurs depuis 2007, le concours vise à améliorer notre compréhension des causes, des conséquences et des solutions face au changement climatique et aux inégalités sociales qu’elles entraînent. Ici, un pompier à la recherche d’un signe de vie dans les décombres d’un bidonville incendié à Dhaka, au Bangladesh. Cette image a remporté le prix de la meilleure photo environnementale de l’année





Des sans-abri, parmi les 900.000 que compte le Bangladesh, ont trouvé refuge dans les tubes de béton d'un chantier de construction. Cette image a été récompensée dans la catégorie Paysage urbain.





Au Cambodge, des moines bouddhistes bénissent un arbre ayant échappé à une déforestation illégale dans la chaîne des Cardamomes, dans l’espoir de le voir épargné par les exploiteurs de la forêt opérant avec la complicité des autorités. L'image a remporté le prix de l'exposition de la Commission des forêts d'Angleterre






Des jeunes filles Himba dans un supermarché de Swakopmund en Namibie, sur la côte atlantique. Port fondé par les colons allemands en 1892, la ville est devenue une station balnéaire très prisée des touristes allemands et afrikaans pendant l’été






Le manque d’eau est un problème récurrent pour les populations indiennes des Sundarbans, au Bengale occidental. Située à l’embouchure des fleuves Gange et Brahmapoutre entre l’Inde et le Bangladesh, les Sundarbans, la plus grande mangrove du monde et le principal habitat du tigre, sont menacés par le changement climatique sous l’effet de l’augmentation des températures et des précipitations, de l’augmentation de la salinité de l'eau, et de la succession de catastrophes naturelles telles que inondations, cyclones et sécheresse.




À Agbogbloshie, dans la banlieue d’Accra, la capitale du Ghana, s’accumulent illégalement les déchets électroniques des pays industrialisés. Depuis plus de 10 ans, des jeunes âgés de 7 à 25 ans, cassent des pierres contre les anciens moniteurs, utilisent de vieux aimants pour en recueillir le métal et brûlent les câbles pour en récupérer le cuivre au prix de lourds dommages sur leur santé. La plupart d’entre eux meurent du cancer avant d’avoir 30 ans





Des femmes du delta du Mékong, au Vietnam, tissent un filet de pêche en prévision de la grande crue annuelle qui apporte un afflux de poissons et de crevettes dans le fleuve, le dixième du monde. La diminution de l’ampleur des crues de ces dernières années a réduit le rendement des pêches de 40%. Autre conséquence, les rizières sont moins fertilisées naturellement par le limon du fleuve, ce que les paysans compensent par l'utilisation d’engrais.





Un quartier ancien de Shanghaï attend d'être complètement rasé pour être remplacé par des buildings




Entre Séville et Cordoue, la centrale solaire de Gemasolar couvre 185 hectares. Elle produit de l’électricité même la nuit pour 25.000 foyers, grâce à un système de sels fondus dont la vapeur alimente une turbine. Pas de panneaux photovoltaïques donc, mais des miroirs qui renvoient les rayons du soleil vers cette tour de 140 mètres. La centrale permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère de plus de 30.000 tonnes par an.





Une maison inondée dans les Somerset Levels à Burrowbridge au Royaume-Uni en janvier 2014, où il n’avait jamais autant plu depuis 1766. Des inondations historiques qui avaient même menacé la capitale.




le nouvel obs