D'ici 2020, la Corée du Sud prévoit de passer à un système d'exploitation open source. Un plan vise à réduire sa dépendance vis-à-vis du logiciel propriétaire.

La fin de support de Windows XP est actée mais pas forcément digérée par des administrations qui n'ont pas su se préparer à temps malgré les sirènes enclenchées de longue date par Microsoft. Un petit traumatisme et déjà la perspective d'une prochaine échéance avec janvier 2020 qui signera la fin de tout support de... Windows 7, l'autre système d'exploitation Windows populaire de la firme de Redmond.
C'est avec cette date de janvier 2020 à l'esprit que la Corée du Sud a un plan open source et l'objectif de passer alors à un système d'exploitation qui lui permettra de " réduire sa dépendance " par rapport à certains logiciel.

Cette marche vers l'open source se fera en plusieurs étapes et pour consacrer un écosystème open source dans son ensemble à travers une coopération entre le secteur public et privé. À partir de l'année prochaine, un projet pilote de système d'exploitation open source concernera dix institutions publiques et privées.
En 2017, grâce aux travaux basés sur HTML5, il est prévu d'exclure la technologie Active X de Microsoft de l'administration publique et des sites Web de service pour les clients, tandis que les documents diffusés le seront dans des formats de type PDF mais aussi HWP qui n'est cependant pas un format ouvert.
À partir de 2018, le gouvernement de Corée du Sud prévoit un audit afin de déterminer si l'introduction de logiciels open source pour les ordinateurs a permis de réduire les dépenses. Microsoft a pour coutume d'attaquer ce point en évoquant des coûts cachés dont ceux pour la formation, la maintenance. Le cas échéant et si les réductions de coûts sont au rendez-vous, le plan open source pourra être généralisé.
De tels plans open source ont déjà été évoqués à plusieurs reprises par le passé. Tous n'ont pas toujours été menés jusqu'au bout. À une moindre échelle, le projet LiMux de la municipalité de Munich a par contre été bouclé. À voir donc...