Rsultats de 1 2 sur 2
  1. #1
    Inscrit
    juin 2014
    Messages
    18 327
    Messages Remercis / Apprcis
    Pouvoir de rputation
    1026

    Les communications unifies pour remplacer la tlphonie traditionnelle

    Les communications unifies pour remplacer la tlphonie traditionnelle

    Les communications unifies runissent sur une mme plate-forme un client e-mail, des outils de vido, d'change de documents et de communication vocale. Les entreprises, moyennes ou grandes, s'intressent de plus en plus ce mode de communication, peru comme plus conomique et dot de plus de fonctionnalits que les systmes traditionnels.

    Les communications en entreprise voluent petites touches. Hier incontournable, la combinaison tlphone fixe/e-mail, dj mise mal par l'arrive du tlphone mobile, pourrait dans les prochaines annes, cder sa place un outil de communication encore plus intgr et plus riche en fonctionnalits : les communications unifies (CU).

    Autour de la voix sur IP, que de nombreux diteurs dfinissent volontiers comme un socle , ont t agrgs d'autres moyens de communication : l'e-mail, la messagerie instantane, la messagerie unifie (un outil qui permet, notamment, de recevoir un message vocal sur un e-mail), la visioconfrence, les confrences web et la prsence (la disponibilit d'un contact). Editeurs et fabricants ajoutent dsormais deux briques supplmentaires : le partage de documents et les rseaux sociaux.

    La construction de cette offre trouve ses origines dans plusieurs phnomnes. Je pense que les communications unifies sont surtout le fruit de la multiplicit des terminaux. Avant, nous avions un seul PC, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Certains managers possdent jusqu' sept terminaux ! , explique Luc Haillon, directeur du dveloppement chez Mitel, fournisseur de solutions ddies. Par le pass, nous avons utilis des services comme MSN, des Blackberry, puis des iPhone. De nos jours, il y a davantage un besoin d'instantanit, le besoin d'tre contact en tous lieux et en toutes circonstances. Je dois avoir une rponse immdiate mes questions et savoir qui est disponible et qui ne l'est pas . Entre acteurs du march, la dfinition des communications unifies varie peu.


    Chez Avaya, nous parlons de communications et de collaboration , prcise Edouard de Fonclare, directeur gnral d'Avaya France. La tlphonie est le socle. Elle est enrichie avec des informations prsentielles. (...) En fonction du service et du terminal, cela permet aux utilisateurs d'ouvrir une session audio ou de partager des documents . Chez Cisco, on prfre davantage insister sur le passage aux communications en temps rel. Qu'il s'agisse de la voix, de la vido, de la messagerie instantane ou du partage de documents, tous ces services permettent de communiquer en temps rel , explique quant lui Franois Mose, responsable de la collaboration et des communications unifies chez Cisco France.

    Les conclusions ne sont pas diffrentes chez IBM. Avec les communications unifies et la collaboration, nous rpondons en fait une question : comment puis-je communiquer en temps rel sans attendre. C'est la principale diffrence avec les modes de communications asynchrones , indique Thierry Batut, responsable vente Social Communications au niveau Europe chez IBM. Plus lapidaire, Etienne Lacourt, chef produit en charge des communications unifies chez Microsoft, rappelle qu'il n'y a pas forcment lieu de parler d'invention au sens strict. Il s'agissait uniquement de faire converger des moyens de communication qui jusqu' maintenant taient en silo .

    Des PME aux grands comptes...

    L'intrt pour ce mode de communication est rel, aussi bien chez les grands comptes que chez les PME. Si j'ai une entreprise de plus de 300 personnes rparties sur plusieurs sites et une centaine de clients dans diffrents pays, j'ai plutt intrt choisir une solution qui me permet de travailler avec plusieurs mdias , estime Thierry Batut. Sur ce sujet, il n'y a plus de fracture entre les entreprises , assure Cdric Parent, directeur en charge des communications unifies chez Orange Business Services (OBS). Les entreprises entre 10 et 10 000 salaris ont de plus en plus besoin de tlphonie, de messagerie instantane et de vido .

    Une bonne partie des acteurs du march s'accordent pour dire que dsormais, les CU concernent tout autant les grands groupes que les PME. Les diteurs, qui l'ont bien compris, ont rapidement adapt leurs offres. Pour Luc Haillon, il n'y a plus vraiment de typologie d'entreprises qui choisissent des outils de communications unifies. Tous les acteurs ont fait des efforts pour proposer aux PME des fonctionnalits qui jusque-l taient en option .

    L'apptence des PME pour les CU semble se confirmer, mme si de fortes disparits demeurent. Ces derniers mois, on a assist un rattrapage du milieu de march , constate Bruno Teyton, consultant chez IDC. Sur le segment de la messagerie unifie, il y a peu de diffrence entre les grands comptes et les PME. En visioconfrence, les grandes entreprises restent majoritaires . La rcente tude mene auprs des PME par le cabinet Frost & Sullivan pour Aastra rvle quelques donnes intressantes. 83% des entreprises de taille moyenne dploient des briques d'audioconfrence et 81% des solutions de VoIP. 69% des PME choisissent des solutions de messagerie unifie et elles sont 66% opter pour des services de convergence fixe mobile. La visioconfrence sur le bureau semble, pour le moment, susciter une adhsion mesure. En effet, 41% des PME interroges ont indiqu avoir adopt la visioconfrence sur le poste de travail.

    Interoprabilit et prennit de l'existant ?

    Lorsqu'il s'agit de dployer des solutions de CU, les cas sont diffrents. Rares sont les entreprises qui choisissent l'ensemble des briques. Les entreprises ne prennent pas toutes les solutions ds le dpart , explique Axel Perret-Gentil, directeur des ventes tlcoms chez Sennheiser Communications. Certaines briques sont plus utilises que d'autres. La tlphonie est le service le plus employ , prcise Edouard de Fonclare. La prsence et la messagerie instantane se dveloppent beaucoup aussi.

    Chez Mitel en revanche, on note que la messagerie unifie est le service le plus couramment mis en place. Ces choix, sont, d'une part, dicts par les mtiers mais galement par l'existant des entreprises. Les grands comptes dots de plusieurs sites et de plusieurs milliers de salaris ne dploieront pas leurs outils de CU de la mme manire qu'une PME de 100 salaris dots de locaux dans la rgion de Tours. Pour une grande entreprise il y a un existant , explique Cdric Parent. Une structure qui a fait des acquisitions dispose de plusieurs systmes diffrents, de plusieurs outils de messagerie unifie et de messagerie instantane. C'est un vrai sujet . cela s'ajoutent d'autres paramtres.


    Certaines entreprises disposent de contrats et d'quipements en fin d'amortissement. Les grands groupes doivent videmment prendre ces lments en compte. Chez Cisco, on estime que raisonner en termes de briques doit permettre aux entreprises d'intgrer plus aisment les solutions souhaites dans le systme d'information (SI). La voix, la vido ou la prsence sont des services qui peuvent tre installs individuellement , estime Franois Mose. En fait, il s'agit d'intgrer ces applications dans le systme d'information. Ajouter un serveur et les applications souhaites est suffisant.

    Un avis partag par Edouard de Fonclare. Les communications unifies ne redfinissent pas l'infrastructure. Elles doivent s'y intgrer. (...) Ces nouveaux outils reprennent ce qui existe , estime le responsable. Pour les PME la situation est diffrente. Dotes, dans de nombreux cas, de systmes d'information plus lgers, les structures de moyenne taille sont en mesure d'absorber plus aisment de nouvelles solutions.

    Dans tous les cas, qu'il s'agisse de grandes structures ou de PME, le SI est amen voluer. Pour intgrer des CU dans le systme d'information, il y a videmment besoin de faire voluer son SI , indique Bertrand Pourcelot, directeur gnral de Centile. Pour ce dernier, l'une des questions les plus importantes qui doit tre pose est celle de l'interoprabilit. Il s'agit d'un vrai challenge. Dans les entreprises, les quipements sont de plus en plus htrognes. Il devient difficile d'imposer un systme, part pour certains milieux trs spcifiques comme les banques .

    L'intgration d'une solution de CU dans un SI, ajoute logiquement un dfi supplmentaire des directions dj trs sollicits. Au moment du dploiement de solutions de communications unifies, les impratifs techniques voisinent avec les besoins mtiers.

    Les DSI se demandent comment faire pour migrer vers le cloud et continuer faire fonctionner certaines applications sur leur infrastructure Internet , indique Cdric Parent. Le statut d'oprateur-intgrateur d'OBS pousse les DSI poser des questions sur le meilleur constructeur, sur le nombre de fournisseurs choisir. L'un de nos clients avait des produits Polycom et Cisco. Il y avait bien sr des relations contractuelles. Ce qui ajoute un peu plus de complexit. [Dans ce type de cas de figure], les clients veulent une aide sur le schma directeur. Ils ne peroivent pas totalement le problme des communications unifies .

    Certains DSI s'interrogent sur les fonctionnalits du produit qu'ils s'apprtent slectionner. La premire question que nous posent les DSI est relative au fonctionnement de la solution envisage , prcise Edouard de Fonclare. Ils veulent avoir un maximum d'information sur les potentialits du produit que nous leur proposons : savoir s'il peut grer la vido, la prsence et l'audio . Pour d'autres responsables d'infrastructures informatiques, les premires questions sont davantage lies aux besoins mtiers. Ils se demandent comment offrir des services tout le monde de faon homogne en tenant compte de la monte des usages grand public , ajoute, quant lui, Franois Mose. Le DSI voit venir vers lui des gens qui viennent avec leur tablettes, leur smartphone ou leur PC perso et qui veulent pouvoir utiliser les nouvelles solutions sur leurs quipements .

    Les Ressources Humaines s'y intressent aussi

    Les DSI ne sont toutefois pas les seuls tre sollicits. A l'instar du BYOD (Bring Your Own Device), d'autres directions s'intressent galement aux CU et leur impact sur l'organisation du travail. La direction commerciale et les ressources humaines veulent s'assurer que les salaris disposent d'un outil capable de les aider travailler plus simplement distance. A ce titre, la mobilit est primordiale. Ces directions veulent notamment s'assurer qu'un smartphone reli un rseau 3G puisse utiliser ce rseau pour grer de la vido , prcise Frdric Batut. Il faut souvent intgrer les ressources humaines dans la rflexion lorsqu'il est question de communications unifies. Lorsque certaines entreprises changent d'immeuble ou que les gens sont amens travailler distance pour viter de se dplacer dans des quartiers jugs peu srs , les ressources humaines ont leur mot dire.

    La mobilit, un enjeu de taille

    Les CU prennent dsormais en compte la mobilit. C'est un critre d'adoption et de choix , explique Etienne Lacourt citant l'exemple d'un de ses derniers clients en date, le groupe PSA. Pour ce groupe, il s'agissait de gagner en mobilit et de rduire les dplacements . Cette logique est galement partage par les administrations publiques comme les conseils gnraux. Les solutions de communication prennent en compte la diversit des quipements et des cosystmes. Chez Microsoft, par exemple, on annonce une compatibilit avec les terminaux sous Windows Phone 8, iOS ou Android. L'exprience et la logique de navigation est adapte au terminal , prend soin de prciser Etienne Lacourt. Chez Mitel, on souligne que les solutions sont compatibles avec des environnements Blackberry, iOS et Android. La mobilit est essentielle , martle Luc Haillon. La solution CU de Mitel a rcemment intgr les solutions de visioconfrence de Vidyo. Avec cet outil, il est possible de rendre fluide la vido sur tablette.

    Optimiser les cots et intgrer plus de fonctionnalits

    Les communications unifies touchent diffrents types d'entreprises. Pixmania, le gant de la vente en ligne n'y a pas chapp. L'entreprise, avant de se lancer, tait dj quipe d'un PBX de marque Alcatel avec des postes analogiques et quelques postes IP mais ne disposait pas d'un standard. Avant de nous lancer nous voulions rpondre plusieurs questions : comment optimiser les cots ? Comment homogniser notre parc et enfin, intgrer plus de fonctionnalits , indique Tristan Balozian, directeur gnral d'e-merchant, une filiale du groupe Pixmania. La transformation des communications pour le groupe est loin d'tre une question anodine. Tous les mois, l'entreprise paie la bagatelle de 4 000 euros pour ses communications tlphoniques. Une telle conomie est essentielle pour le groupe.

    Nous sommes une entreprise d'e-commerce. Nous dmnageons, nous refondons les quipes , poursuit le responsable. Le groupe veut galement s'assurer que ses salaris bass en Rpublique Tchque puissent travailler en toute simplicit. Nous voulions que nos salaris qui quittent la Rpublique Tchque et viennent Paris puissent avoir le mme outil que leurs collgues, qu'ils n'aient pas le sentiment de quitter leur bureau .

    Aprs un appel d'offre, l'entreprise dcide de quitter Orange, son fournisseur historique, pour Mitel. La solution du Canadien permet au groupe Pixmania de migrer vers une solution de communications unifies. Sur le plan technique, l'entreprise a virtualis son serveur, un processus qui s'est fait sans difficult. Le groupe Pixmania va galement avoir accs la roadmap et donner son avis sur les futurs produits dvelopps par Mitel. Nous pourrons participer et nous exprimer , assure Tristan Balozian.

    Plusieurs sances de formation ont t ncessaires pour assurer une conduite fluide du changement. A ce jour, l'entreprise utilise surtout un service : la messagerie unifie. Elle n'utilise pas encore la prsence, par exemple. Selon le responsable, une entreprise qui migre vers un systme de communications unifies doit tre attentive trois points. L'entreprise doit disposer d'un rseau bien dimensionn, bien penser collecter ses donnes du PABX si elle ne veut pas de problmes par la suite et prvoir un accompagnement .


    Vie et mort du vnrable PABX ?


    Les CU, plus conomique ? Difficile de rpondre...

    Aborder la question financire lorsqu'il est question des CU et, surtout, obtenir une rponse claire s'avre quasiment impossible, du fait, notamment, des besoins et des profils des entreprises. Pour Mitel, la rponse est oui. On conomise sur les frais de dplacement des salaris , explique Luc Haillon. Un avis partag par Edouard de Fonclare pour qui l'conomie est quantifiable lorsqu'il s'agit de la mettre en face de dplacements physiques. En revanche, l'conomie sur la partie oprationnelle est plus difficilement valuable , reconnat-il. Chez OBS, on estime qu'il est difficile de rpondre . Si une entreprise ne change pas son PABX, a veut dire qu'elle ne choisira probablement pas d'intgrer une solution de CU avec de la vido et de la messagerie instantane. C'est un sacr risque ! , indique Cdric Parent. En clair, dfaut d'tre certain de raliser des conomies, les CU constituent pour les entreprises un pari sur l'avenir.
    Membres dbutants Cliquez ICI
    Obtenir le statut de membre confirm Cliquez ICI
    Mettre vos liens en "Contenu cach"(Obligation) Cliquez ICI

    Ouvrir un message ou un lien cach Cliquez ICI
    Vrifier l'existence d'un sujet avant d'en crer un nouveau Cliquez ICI
    Merci de ne pas cocher la case "Requiert Merci pour ce post pour voir le contenu" quand vous demandez quelque chose ou quand vous remerciez




  2. #2
    Inscrit
    juin 2014
    Messages
    18 327
    Messages Remercis / Apprcis
    Pouvoir de rputation
    1026
    Les acteurs du march cherchent se diffrencier

    Pour rpondre tous ces besoins, diteurs, fabricants et oprateurs ont dvelopp au cours de ces dernires annes, toute une foule de produits destins simplifier les communications unifies. La plupart proposent en grande partie les mmes outils. Microsoft Lync, peru comme un outil en mesure de favoriser l'adoption des CU par les entreprises, est souvent cit comme l'une des solutions les plus dployes. Nous avons fait converger dans notre outil le chat, l'audio et la visio , explique Etienne Lacourt. Ce dernier, prudent, se refuse indiquer la part de march de Lync. Le responsable prfre rfuter le qualificatif majoritaire . Il y a un attachement fort notre partie messagerie pour plein de raisons, notamment le calendrier. Il n'existe aujourd'hui aucune tude qui pointe une part de march dominante pour Lync .

    Entre les diffrents fournisseurs, la concurrence ne se limite donc pas la part de march proprement parler. Chacun cherche surtout mettre en avant la spcificit de son produit. Centile par exemple, ne propose pas sa solution, Istra, directement l'utilisateur final. Ce sont les clients de Centile (oprateurs et hbergeurs) qui la fournissent directement leurs abonns. C'est notre principale diffrence par rapport aux concurrents. Leur produit peut tre install en mode hberg. Toutefois, il faut dployer une machine virtuelle pour chaque entreprise. Cela induit une gestion plus complexe. Ce n'est pas le cas de notre outil .

    Le canadien Mitel mise lui aussi sur la simplicit. L'offre contient trois produits : Mivoice, Micollab et Micontactcenter. C'est trs simple dployer car nous n'installons qu'un seul serveur , assure Luc Haillon. Mitel met galement en avant la compatibilit de son produit avec Microsoft Exchange et Lync. Orange Business Services met quant lui la puissance de son rseau d'oprateur au service de sa solution, Business Together as a Service. En France, nous sommes les seuls grer la voix dans le cloud. Il n'y a que deux ou trois oprateurs dans le monde qui peuvent grer cela comme nous dans le monde entier , souligne Cdric Parent.


    Chez Cisco, c'est la convergence qui est davantage mise en avant. Nous travaillons beaucoup sur l'aspect technologique de nos solutions , explique Franois Mose. Aujourd'hui, notre travail consiste (faire fonctionner de manire quilibre) des lments voix et vido. Les utilisateurs de Communication manager, notre solution, peuvent faire les deux. Nous ne faisons plus de diffrence entre ces deux briques. Nous sommes capables de fournir cette exprience sur diffrents systmes, Windows, Android ou iOS .

    IBM s'appuie notamment sur son statut d'acteur historique de l'informatique et de sa maitrise du Web, de la vido et de la brique sociale . L'offre continue voluer. Au cours de cette anne, Siemens Entreprise Communication va lui aussi proposer un nouvel outil. Baptis, pour le moment, Projet Ansible, ce futur outil a pour objectif de faire fondre les barrires entre les diffrents quipements de communication. L'utilisateur pourra notamment passer un appel vido depuis un iPhone puis le poursuivre sur un iPad d'un seul geste.

    Freins persistants et passage au cloud

    Malgr les avantages que les entreprises peuvent en tirer, les dploiements de CU dcollent lentement. Plusieurs facteurs l'expliquent. Les investissements ncessaires au dpart peuvent tre importants , assure Bruno Teyton. Quand on parle vido, il est possible que des rinvestissements dans le rseau local soient ncessaires. Toutes les entreprises n'y sont pas prtes dans un contexte conomique tendu comme celui que nous connaissons . Cette rflexion sur les cots est galement partage par d'autres acteurs du march. Il y a des cots frontaux qui peuvent sembler importants. Notamment lorsque les entreprises se demandent comment quantifier le retour sur investissement. C'est l'une des principales raisons , commente Edouard de Fonclare.

    Axel Perret-Gentil estime que les freins sont davantage culturels. En Europe du Sud, le tlphone fixe est bien ancr. Certes, le passage la VoIP a fait voluer les comportements, cependant, dans certaines administrations, il y a encore des rsistances . Un bon poste tlphonique avec un bon PC, a marche encore. Nous n'avons pas voulu intgrer de gadget et (...) nous avons galement souhait viter les problmes de pertes et les disparitions de micro-casques , assure Tristan Balozian. Luc Haillon considre quant lui que les entreprises n'ont pas suffisamment pris de recul par rapport aux rponses qu'offrent les communications unifies. Il n'y a aucune analyse de la valeur , dplore-t-il, et pourtant, a correspond un besoin .

    Le facteur humain constitue galement un lment de blocage, avance Bertrand Pourcelot. Le changement introduit des rticences. Les secrtaires et les standardistes peuvent, par exemple, tre rfractaires au changement de logiciels . Face la prsence, qui permet d'tre disponible quasiment chaque instant, le tlphone fixe laisse une certaine marge de manœuvre, d'o la frilosit de certaines entreprises ou de certaines administrations. Ces rticences ne concernent pas uniquement le march franais. En Belgique, le CESI, l'quivalent franais de la mdecine du travail, pense elle aussi se munir d'une solution de CU. Cependant, la brique prsence suscite des craintes, une partie des salaris craignant d'tre surveills.


    Pour lever toutes ces inquitudes, les acteurs du march multiplient les efforts pour rendre indolore le passage de la tlphonie traditionnelle vers les CU. Une bonne partie des acteurs s'accorde dire que l'accompagnement au changement est primordial. Nous avons organis cinq sances de formations. A chaque fois, 10 salaris taient prsents. Il y a plusieurs rfrents par service. En cas de doutes, les utilisateurs en difficult trouvent toujours quelqu'un pour rpondre leurs questions , explique Tristan Balozian.

    Chez Microsoft, on prfre penser que les freins disparaitront vite avec la dmocratisation de ces solutions. Les ponts jets entre Skype et Lync devraient permettre aux collaborateurs de se familiariser encore plus rapidement avec les CU.

    Les communications unifies migrent vers le cloud

    Les solutions hberges (dites UCaaS ou Unified Communications as a Service) pourrait encore se renforcer dans les prochaines annes. Aujourd'hui, toute le monde y va , indique Luc Haillon. Pour ce dernier, l'avnement du cloud souverain, notamment en France pourrait encourager les entreprises adopter ce type de consommation. Les services qui relvent de la commodit comme la voix se retrouveront assez vite dans le cloud , veut croire Franois Mose. Selon le cabinet IDC, la tendance se dessine assez nettement. Les grandes entreprises pourraient opter pour des solutions hybrides. Cela leur offrirait un avantage. Elles pourraient dployer certaines briques plus rapidement et conserver le mode traditionnel pour d'autres , prvoit Bruno Teyton.

    D'aprs une tude du Gartner, l'UCaaS pourrait gnrer des revenus de l'ordre de 2,2 milliards de dollars dans le monde en 2015. Nous sommes l'aube d'un nouveau modle , assure Luc Haillon. Pour autant, la fin du bon vieux tlphone fixe et des PABX est-elle pour demain ? Difficile prvoir. Le march mondial du PBX affiche un recul de 10 % au premier trimestre de 2013 par rapport l'anne dernire, trimestre comparable, selon des donnes du cabinet Infonetics Research. Les licences des communications unifies s'envolent avec un chiffre d'affaires en croissance de 21% entre le premier trimestre 2012 et le premier trimestre 2013. En clair, les communications unifies progressent mais la mort du tlphone n'est pas pour demain.

    Membres dbutants Cliquez ICI
    Obtenir le statut de membre confirm Cliquez ICI
    Mettre vos liens en "Contenu cach"(Obligation) Cliquez ICI

    Ouvrir un message ou un lien cach Cliquez ICI
    Vrifier l'existence d'un sujet avant d'en crer un nouveau Cliquez ICI
    Merci de ne pas cocher la case "Requiert Merci pour ce post pour voir le contenu" quand vous demandez quelque chose ou quand vous remerciez




Sujets similaires

  1. Gps android : Les meilleurs pour remplacer google maps
    Par florange19 dans le forum Applications Premium Android gratuites
    Rponses: 14
    Dernier message: 30/09/2017, 21h46
  2. Les communications par satellite de l'oprateur de l'Espagne Hispasat a conclu un accord a
    Par berttioberto dans le forum Info Sat & chaines tv satellite
    Rponses: 0
    Dernier message: 07/08/2015, 15h32
  3. Recette traditionnelle pour purifier les reins et renforcer la vue!
    Par sindbad001 dans le forum Discussions sur la Sant
    Rponses: 0
    Dernier message: 27/02/2015, 20h53
  4. Netflix prdit la fin de la tlvision traditionnelle pour 2030
    Par Moussa dans le forum Info Sat & chaines tv satellite
    Rponses: 0
    Dernier message: 06/12/2014, 08h08
  5. Rponses: 0
    Dernier message: 17/07/2014, 15h59

Liens sociaux

Liens sociaux

Rgles des messages

  • Vous ne pouvez pas crer de sujets
  • Vous ne pouvez pas rpondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas diter vos messages
  •