A la veille de lannonce des rsultats du baccalaurat, la nouvelle ministre de lEducation nationale, Nouria Benghebrit, veut rassurer parents, lves et enseignants par des solutions temporaires dj envisages par son prdcesseur. Lors dun entretient accord au journal lectronique Tout sur lAlgrie (TSA), la ministre a rpondu plusieurs questions relatives la rforme de son secteur.
Ainsi, rpondant une question relative au bilan tabli quant au droulement des preuves, la ministre a indiqu que de manire gnrale, nous sommes plutt satisfaits de la faon dont lexamen du baccalaurat sest droul sur le plan organisationnel. Il y a eu des moyens colossaux et une mobilisation quasi-socitale pour encadrer cet examen et assurer sa crdibilit .

Par ailleurs, sagissant du taux de russite que prvoit le ministre de lducation, MMe. Benghabrit a indiqu que des dbats et des controverses ont eu lieu, ces dernires annes, autour des taux attendus. Ceci tant, il est tout fait normal quon puisse faire des prvisions . Tout en ajoutant nous avons les moyens pour faire des approximations partir du suivi des rsultats et du contrle continu. Nous pouvons faire des projections partir de lanalyse des cinq dernires annes et voir les tendances par filire. Et nous aurions pu faire cela si on navait pas la pression que lon a subie .

Pour ce qui est de reconduire le seuil des cours lanne prochaine, la ministre a exclut cette possibilit. Cela a pu se faire par le pass pour des raisons exceptionnelles, lies au contexte de grve qui a amen tronquer la progression des disciplines. Il nest pas question que cela devienne un acquis, car se serait porter atteinte au fondement du systme ducatif et la prparation des gnrations futures , a-t-elle martel. La valeur du baccalaurat algrien devra tre non seulement prserve mais bonifie.

Nous devons rompre avec ce qui a t pratiqu ces dernires annes, pour un examen aussi vital, dautant plus que cette tape est dcisive pour lavenir de nos lves a-t-elle soutenu. Tout en assurant, mon arrive, les jeux taient faits pour cette anne. Pour la prochaine anne, il ny aura pas de seuil quel quen soit le prtexte.

Il faut savoir que llve algrien engrange au maximum sans les grves un nombre de 28 semaines denseignement/apprentissage par an contre 36 40 semaines dans dautres pays . Concernant la problmatique de la surcharge des classes, M. Benghabrit a indiqu que son dpartement compte prs de 26 000 tablissements. Le problme de la surcharge des classes touche entre 4 et 5% de la totalit de nos tablissements scolaires .

Devant cette situation, le recours la double vacation simpose lcole primaire dans certaines villes o il y a un programme important de ralisation de zones dhabitations nouvelles . a-t-elle affirm. Tout en assurant, le programme de ralisation en cours nous permettra, la rentre, de rsoudre en partie cette situation.

Nous tendons, dj, vers des classes de 20 25 lves. Le droit constitutionnel lducation de nos enfants doit tre respect . De surcroit, rpondant une question relative la raison pour laquelle le systme ducatif est moins performant que celui des autres pays maghrbins, la ministre a remis a au dos du type de colonisation qua connu lAlgrie, qui, selon elle, trs diffrent de celui de ses voisins.

Sur un autre sillage, la confrence nationale de lducation aura lieu les 20 et 21 juillet pour lvaluation du processus de dialogue autour de la rforme du systme ducatif, a eu sa part de linterview. Ainsi, sagissant des grandes lignes de cette rforme, la ministre a fait savoir que la rforme a souffert dun dficit de communication.

Ainsi, nous nous proposons dy remdier et de raliser des plateaux-tl avec nos cadres et nos experts. Ils seront chargs de dialoguer, dinformer et de sensibiliser sur cette rforme. Initie par le prsident de la Rpublique, celle-ci proposait une valuation extrmement fine, pertinente et cible. La Commission nationale de la rforme du systme ducatif a travaill en 2000. Ensuite, la rforme a t mise en uvre partir de 2003 avec un certain nombre dactions sans que lopinion publique, y compris les acteurs du systme dont les enseignants, ne peroivent, peut-tre, la cohrence densemble .

Dans cette rforme, nous avons dabord la refonte pdagogique. Au sein de la Commission nationale de la rforme, il tait entendu que le grand problme se posait en matire dacquisition de comptences au bout dun itinraire de scolarisation. Partant de ce constat, la Commission est alle dans les dtails en disant, par exemple, que si llve a des difficults en matire de matrise langagire, cest parce que la langue scolaire posait problme en termes dapprentissage.

On a fait des progrs gigantesques l aussi. Ensuite, nous avons la formation des enseignants o de gros investissements ont t consentis par ltat , a-t-elle soutenu. Pour ce qui est des attaques dont a fait objet la nouvelle ministre, elle a indiqu je pense quils ont peut-tre t surpris davoir dans ce secteur, une personne comme moi. Le fait dtre femme et de ne pas tre dans le moule les a perturbs .

Javais limpression quil y avait une guerre sainte autour de la protection de la langue. Seulement, la ralit est tout autre. Tout lenseignement se fait en langue arabe , a-t-elle soutenu. Enfin la ministre a conclut cette intervention mdiatique en saluant les ractions positives et de solidarit de la part de larges segments de la socit algrienne envers lapproche que je dfends. Nest-ce pas un signe de bonne sant et doptimisme pour lavenir de notre pays ? , a-t-elle martel.

Lila Soltani
Le Maghreb