Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : bein-sport-devient-bein-sports-331060.jpg 
Affichages : 5 
Taille : 10.8 Ko 
ID : 837beIN SPORTS arrive le 1er août prochain en Espagne

Nous vous le pressentions sur notre site le mois dernier , il ne fait plus de doute aujourd’hui que le groupe qatari lancera sa chaîne sportive en Espagne.

En effet, Jaume Roures, le co-fondateur de Mediapro, partenaire historique d’Al Jazeera et qui a permis la création du bouquet sportif Al Jazeera Sport puis de beIN SPORTS au Qatar et dans les différents territoires (USA, France, Asie…), a annoncé le lancement de la chaîne en Espagne lors du « Foro de la Nueva Comunicación » (Forum de la Nouvelle Communication). beIN SPORTS sera lancée le 1er août prochain et sera diffusée à travers les principaux opérateurs de télévision payante, en attendant de connaitre le résultat du concours de licences TDT qui sera lancé très prochainement par le gouvernement espagnol.

En s’associant aux environs de 50% avec Mediapro sur cette nouvelle chaîne, Al Jazeera peut donc assouvir une ambition qu’il cultivait depuis des mois : celle de s’installer parmi le paysage télévisuel terrestre espagnol en profitant de l’appel d’offres du gouvernement. En effet, l’objectif premier du tandem Mediapro-Al Jazeera est de remporter l’une des nouvelles fréquences digitales terrestres mises à disposition par l’État espagnol, auxquelles Al Jazeera n’aurait pas pu aspirer seul puisqu’elles sont réservées aux candidats nationaux.

Crée en 2013, le canal GolTV2, disponible uniquement sur la plateforme Movistar, cessera donc de diffuser dès la fin de la saison afin de laisser place au nouveau venu qui diffusera, selon les dires de Roures, « La Champions League, l’Europa League, la Ligue 1 ainsi que la Serie A », ce qui confirme donc l’acquisition par beIN SPORTS des droits de la Serie A italienne pour l’Espagne.

Toutefois, interrogé sur la licence TDT, Roures s’est empressé de tempérer en estimant difficile l’acquisition de fréquences TDT dans la mesure où « primeront certainement les intérêts politiques et non ceux du secteur »

source