ALGER - L'Algrie a engrang 1.241,9 milliards (mds) de DA (environ 15,5 mds de dollars) de fiscalit ptrolire fin avril, soit presque un tiers des recouvrements prvus dans ce cadre pour l'anne 2014, selon des chiffres du ministre des Finances.

Si le montant s'affiche en baisse par rapport aux 1.546 mds de DA raliss durant la mme priode de 2013, il se rapproche cependant du niveau de recouvrement de la fiscalit ptrolire budgtise prvue par le gouvernement pour cette anne et fixe 1.577,7 mds de DA.

A fin Avril, le Fonds de rgulation des recettes (FRR) n'a pas t aliment car le montant prvisionnel des recettes fiscales ptrolires budgtises, n'a pas t atteint durant cette priode.

Le FRR est aliment par l'excdent de la fiscalit ptrolire qui reprsente le diffrentiel entre les recouvrements rels et ceux verss au budget de l'Etat.

Pour l'exercice 2014, le gouvernement prvoit un excdent de la fiscalit ptrolire de 2.023,7 mds de DA qui seront verss au FRR.

La fiscalit ordinaire, reprsentant l'ensemble de recettes fiscales de l'Etat hors hydrocarbures, s'est affiche fin avril en hausse 703,5 mds de DA contre 692,4 mds de DA durant la mme priode de l'anne passe.

Ainsi, les recettes budgtaires ralises durant les quatre premiers mois s'lvent 1.945,4 mds de DA, alors que les dpenses budgtaires se sont chiffres 2.439,4 mds de DA, engendrant un dficit du Trsor de -623 mds de DA.

La moiti du dficit prvisionnel du Trsor pour 2014, estim 3.300 mds de DA sera comble par les avoirs du FRR. Ce montant reprsente 18% du PIB du pays, selon des chiffres dj fournis par le ministre des Finances.

Mais le dficit rel pourrait tre moins important car l'excution des budgets a donn lieu, ces dernires annes, des carts importants entre les dficits projets et ceux raliss en raison du niveau d'absorption des crdits relativement au-dessus de la moyenne.
APS