Nokia aurait pris la décision de vendre son service de cartographie Here.

La grande braderie continuerait-elle chez Nokia ? Après avoir revendu sa division mobile àMicrosoft, au grand dam des nostalgiques du 3310, la firme finlandaise songerait désormais à se séparer d’une partie de sa filiale dédiée au développement de logiciels.
Le service de cartographie Here pourrait être le premier à être sur le marché pour ce qui pourrait devenir une opération financière plus que catastrophique pour Nokia.
À vendre, service cartographie

C’est Bloomberg qui révèle l’information, selon le très célèbre site dédié à l’actualité économique, Nokia chercherait à se séparer de son application de cartographie pour la modique somme de 2,1 milliards de dollars. Une somme rondelette ? Si l’on considère le fait que Nokia avait racheté le service à Navteq en 2008 pour 8,1 milliards de dollars, il ne faut pas être experts en maths pour en conclure que l’affaire est catastrophique pour le finlandais.
Pour expliquer les raisons de cette vente, Nokia indique que la firme souhaite désormais concentrer tous ces efforts sur ses activités de télécommunications et de recherche sur les infrastructures réseau.
Qui pour racheter Nokia Here ?

Avec cette annonce, les spéculations vont bon train quant au futur acquéreur de Here. D’emblée, il faut écarter Microsoft puisque la firme de Redmond n’a pas souhaité à l’époque du rachat de la division mobile du finlandais inclure Here dans la transaction. Microsoft expliquait alors que le service coûtait trop cher et qu’il risquait de faire doublon avec Bing Maps.
Il faut alors se tourner vers le secteur automobile pour trouver qui serait prêt à sortir le portefeuille pour Bing. Une collaboration entre plusieurs constructeurs automobiles allemands est pressentie afin d’intégrer Here dans leurs solutions GPS. Le service de VTC Uber, dont le compte en banque est bien garni depuis sa valorisation à 41,2 milliards de dollars, serait également sur les rangs pour acquérir le service de cartographie de Nokia.
Source :Bloomberg