Selon une étude que nous nous sommes procurée, beIN sports pourrait avoir gagné près de 900 000 abonnés grâce à la Coupe du monde. Ce qui porterait leur total à plus de 2,5 millions.


Les distributeurs avaient laissé entendre que la Coupe du monde avait fortement boosté les abonnements à beIN Sports. Et, comme un signe, la chaîne a enregistré des records d'audience significatifs depuis le début de la compétition. Restait à mesurer l'ampleur du phénomène.

C'est ce que propose une étude réalisée par Kantar Sport sur un échantillon représentatif de la population française et que nous nous sommes procurée en exclusivité. Ainsi la chaîne aurait vu son capital abonnés grossir de près de 900 000 unités, 864 000 foyers pour être précis qui déclarent «s'être abonnés à beIN à l'occasion de la Coupe du monde».
2,6 millions au total

«C'est 50% de nouveaux abonnés environ, commente Virgile Caillet, le patron de Kantar Sport. Certes, ce n'est qu'une étude déclarative et il faudra attendre les chiffres officiels des distributeurs, mais cela marque tout de même une très forte tendance». En prenant comme référence le 1,8 million d'abonnés officiels déjà fidèles à la chaîne, beIN Sports en compterait donc aujourd'hui un peu plus de 2,6 millions.

D'après l'étude, ces abonnés font surtout partie des tranches 25-34 ans (39%) et 35-49 ans (39%) et résident plus généralement dans le quart Nord - Nord-Est de la France, qui comprend l'Île-de-France. Parmi eux, 64% se disent «très intéressés» par l'équipe de France et 26% «intéressés». Une curiosité lorsque l'on sait que l'équipe de France est diffusée en clair sur TF1 et peut donc être vue gratuitement. «Mais ces personnes qui se disent intéressées par l'Equipe de France le sont aussi par le foot, précise Virgile Caillet. Et pour seulement 12 euros, ils n'ont pas voulu se priver d'un événement tel que la coupe du monde.»
Quel taux de désengagement après l'événement?

Ce que l'étude ne prévoit pas en revanche est le nombre de ces nouveaux abonnés qui se désengageront une fois la Coupe du monde terminée. Il y a fort à parier que même en cas de désengagement massif (ce qui est probable l'étude montrant surtout une adhésion pour l'événement), beIN Sports en gardera une partie et pourrait bien communiquer à la rentrée sur le franchissement de la barre symbolique des 2 millions d'abonnés. Ce qui en deux ans d'existence serait tout de même une sacrée performance.

Contacté pour commenter cette étude., le directeur marketing de la chaîne n'était pas joignable à l'heure de publier.

source