SSL entame le second semestre avec l'annonce de son cinquième contrat de l'année pour un satellite de la gamme géostationnaire LS-1300. Cette fois-ci, le constructeur de Palo Alto a signé avec l'opérateur espagnol Hispasat pour la réalisation d'un satellite de 11,5 kW. Cet Hispasat 1F sera lancé en 2016 afin de prendre la relève de l'actuel Hispasat 1D - lancé en 2002 - à 30° Ouest, au dessus de l'Atlantique.

La charge utile de ce satellite comportera 48 répéteurs en bande Ku pour fournir des services sur l'Europe, l'Afrique du nord et les Amériques - mais aussi l'île Maurice - ainsi que six faisceaux en bande Ka sur la péninsule ibérique, les canaries, les Baléares, le Maghreb, l'Europe centrale et les Balkans, et un faisceau en bande C sur le Brésil.

Hispasat 1F est le troisième satellite commandé par Hispasat à SSL après Hispasat 1E et Amazonas 3, lancés en 2009 et 2010.

Un appel d'offres est également en cours pour un satellite Amazonas 5.
Depuis le début de l'année, sur les douze satellites civils commandés par les opérateurs, SSL en a donc ajouté cinq à son carnet de commandes (BRIsat 1, Echostar 23, JCSat 15 et 16, et Hispasat 1F), contre quatre pour Thales Alenia Space (Europasat/Hellas-Sat 3, Koreasat 5A et 7, et Yamal 601), un pour Airbus DS (SES-10), un pour Orbital (Thaicom 8) et un pour Melco (Superbird 8).

Au total, une vingtaine de satellites devraient être commandés cette année.

source