Le démembrement de Facebook Messenger continue. Après le mobile, c'est l'ordinateur qui aura droit à son application (web) dédiée
On le sait depuis la conférence F8, Facebook pense que son avenir passera nécessairement par sa messagerie instantanée Messenger. Le réseau social lui a donné une place à part entière sur mobile, il le fait maintenant sur PC grâce à une web-app.
La chose est accessible depuis n'importe quel navigateur à cette adresse. Une fois connecté, via Facebook bien évidemment, vous pouvez discuter avec vos amis dans une interface qui rappelle fortement celle de l'application Messages d'iOS 7, ou de Facebook Messenger mobile. La chose a le mérite d'être un peu plus lisible que les fonctions de messageries intégrées dans Facebook.
Balle dans le pied ?

En filigrane, se cache bien évidemment la volonté de Facebook de segmenter son offre avec des services spécialisés plus à même de contrer les concurrents qui sont justement spécialisés. De cette façon, Mark Zuckerberg tente de limiter l'aspect "usine à gaz" que son réseau a pu prendre au fil des années.
Faut-il encore veiller à ne pas se mettre une balle dans le pied en ne forçant plus les utilisateurs à se connecter à Facebook seulement pour utiliser la messagerie. Une fois connectées, ces personnes jetaient au moins un œil à leur timeline, ce qu'elles ne seront plus obligées de faire de maintenant. Elles verront donc moins de publicités.