Bien que le wali ait annonc, dernirement, l'implantation du CHU sur le territoire de la municipalit de Boukhelifa, lAPC de Oued Ghir, o cette infrastructure sanitaire avait t prvue initialement, et son mouvement associatif local ont dcid de se mobiliser pour, disent-ils, sauver le CHU dune catastrophe .


Runis, samedi, au sige de la mairie de Oued Ghir, les lus locaux et les prsidents des associations locales ont pris la dcision de saisir les autorits comptentes pour les avertir sur les inconvnients que reprsenterait lactuel site retenu . Notre dmarche ne sinscrit pas dans une perspective rgionaliste. Si le terrain choisi dans la commune de Boukhelifa est convenable, nous aurions applaudi. Malheureusement, ce nest pas le cas. Nous estimons que lassiette foncire propose par notre APC est amplement meilleure et approprie pour abriter ce projet denvergure , a affirm Mouhamedi, lu la marie de Oued Ghir.

Un dossier en bton a t prpar par cette APC pour dfendre leur site mis la disposition de la commission nationale qui devrait statuer sur le choix de terrain devant recevoir ce CHU.

Nous avons labor un rapport objectif pour exposer clairement les inconvnients du terrain, annonc par le wali de Bjaa comme tant retenu pour abriter le CHU. Nous avons expliqu les avantages du site que nous leur avons suggr Oued Ghir et que le Premier ministre avait approuv lors de sa visite dans la wilaya le 27 avril 2013 , a indiqu notre interlocuteur. Le premier argument prsent par M. Mouhamedi est que le site de Djebira (25 hectares) est considr comme tant fort potentiel agricole . Dailleurs, selon lui, le DSA avait mis un avis dfavorable pour ce site . En outre, cette assiette foncire, qui stale sur plus de 25 hectares, est marcageuse, a-t-il dclar. Lautre argument est li au taux dhumidit lev existant dans cette rgion.

Le site de Djebira est situ proximit de la mer, o le taux dhumidit est trs lev. Ce facteur provoquera la dgradation avance de linfrastructure et de ses quipements, a-t-il argument. Par ailleurs, cet lu a voqu le problme de la ligne haute tension qui survole ledit site. Tout le monde sait que ce terrain est survol par une ligne lectrique de haute tension (60 mille volts), alimentant la partie est, et dont la dlocalisation cotera des sommes faramineuses.

cela sajoute, selon la mme source, le problme de laccessibilit au site. La RN 09 est connue pour ses grands bouchons, notamment en priode estivale, o les automobilistes prennent des heures pour se rendre ou quitter la ville de Bjaa. Il faut prvoir une armada dhlicoptre pour le transport des patient !, a-t-il annonc. Abondant dans le mme sens, M. Mouhamedi a soulev, avec acuit, le problme des nuisances sonores, du fait que le site est situ proximit de laroport.

ma connaissance, un CHU doit tre implant dans un site calme o il y a un air pur. Justement, cest ce que reprsente le site propos Oued Ghir, sest-il dfendu. Et par dessus tout, cet lu sest tonn du choix de terrain proximit dune caserne militaire pour y riger un CHU. Il faut savoir que le site de Djebira est proche dune caserne militaire, qui possde un champ de tir dans les environs. Aussi, nous savons quen cas de guerre, une caserne reprsente une cible de lennemi, a-t-il dclar.

Abordant les avantages que reprsente le site suggr dans la commune de Oued Ghir, Mouhamedi voque, en premier lieu, son emplacement stratgique. Nous avons mis la disposition de la commission charge du choix du terrain pour le CHU une assiette de 39 hectares, situe dans un endroit calme, lair pur. Aussi, ce terrain est proche de plus de deux tiers des communes de la wilaya, a-t-il indiqu. Ct accessibilit, ce site, selon Mouhamedi, est sis proximit dun rseau de transport important : la RN 12, la voie ferre, laroport et, prochainement, la pntrante autoroutire. En outre, la mme source affirme que ce site peut tre largi. Les pouvoirs publics peuvent faire lextension du site, car il y a, dans lendroit, du foncier relevant du domaine de lEtat. Cela suffira amplement pour limplantation du CHU et des logements dastreinte pour tout le staff mdical, a-t-il not. Toutefois, ce qui a chiffonn Mouhamedi est lannonce faite par le wali concernant le choix du site de Djebira, alors que la commission promise par le ministre de la Sant, lors de sa visite dans la wilaya, ne sest pas encore rendue dans la rgion. Jai t tonn dentendre le wali annoncer officiellement le choix du site de Djebira, bien que la commission nationale, dont a parl le ministre de la Sant, na pas encore effectu son travail, dira M. Mouhamedi. Ce dernier y voit dans ce choix une affaire purement politique.

Nous sommes convaincus que ce choix ne rponds pas des critres logiques, morales et scientifiques. Cest purement une affaire politique. Malheureusement, il y a des lus lAPN et lAPW, qui ont des bras longs, ayant influenc ce choix. Ce sont des lus dignes de quartiers. Ils veulent amener des projets au profit de leurs rgions, pour dire aux gens quils ont travaill en faveur de leur localit. Cest honteux, tempte M. Mouhamedi.

Notons quinitialement le CHU de Bjaa avait t annonc dans la commune de Oued Ghir, dans le cadre de limplantation de la nouvelle cit. Dailleurs, le maire avait subordonn la mise disposition dune assiette foncire pour la ralisation de cette nouvelle ville limplantation du CHU Oued Ghir.

Il a martel, plusieurs reprises, que sans le CHU, aucun logement ne sera construit dans sa commune. La dlocalisation de cette infrastructure sanitaire vers Djebira est vue par les lus de Oued Ghir comme une trahison, dautant plus quils sont convaincus que ce choix nest pas conforme des critres scientifiques.

Boualem Slimani- La Dpche de kabylie