Entraînés à repérer certains composés dans les urines, les chiens sont capables de flairer un cancer de la prostate à différents stades

Une étude de l'Instituto Clinico Humanitas de Milan en Iralie, qui vient d'être dévoilée lors des rencontres annuelles de l'Association Américaine d'Urologie et rapportée par Bloomberg, montre que les chiens seraient plus efficaces que les scientifiques pour détecter les cancers de la prostate.

En effet, les chiens auraient pu repérer, grâce à leur odorat, ce type de cancer dans 98% des cas, contre 80% pour le test classique de PSA (Prostate Specific Antigen) utilisé par les cancérologues. Et ce rien qu'en reniflant les échantillons d'urine.

Ce n'est pas la première étude montrant l'efficacité des chiens pour détecter le cancer de la prostate, et mêmes d'autres cancers comme celui du côlon. Déjà en 2011, une expérience réalisée dans l'armée française avait montré qu'un berger malinois avait réussi à détecter 30 malades sur 33 d'après leurs échantillons d'urine

le nouvel obs