Microsoft fête ses 40 ans. Le temps pour lui de faire un bilan sur 40 ans d'existence et de mieux se projeter dans l'avenir avec Windows 10.

Microsoft, le géant des logiciels, fête donc ses 40 ans d’existence aujourd’hui. Microsoft, c’est avant tout une histoire incroyable, des hommes, des ordinateurs, des logiciels et des idées. Revenons brièvement sur cette histoire et posons-nous la question de la direction que prendra la firme à l’avenir.
Bill Gates et Paul Allen se lancent dans l’aventure

Le 4 avril 1975, Bill Gates est nommé PDG d’une entreprise qui ne porte pas encore le nom de Microsoft. Il s’est associé peu de temps avant avec Paul Allen pour créer une entreprise dont les premiers faits auront été de créer une nouvelle version du langage BASIC puis de développer MS-DOS avec la société IBM. Les premiers IBM PC sortent donc avec le MS-DOS en 1981 et commence par ailleurs la guerre que l’on connait contre Apple Macintosh.
Bill Gates
Le système d’exploitation Windows arrive en 1985 dans sa version 1.0. La souris a fait son apparition, les icônes sur le bureau… Ca commence à prendre forme. Les nouvelles versions améliorées de Windows vont se succéder. L’année 1992 marque l’arrivée de Windows 3.1, version au grand succès. Ce seront 10 millions de copies de Windows 3.0 et 3.1 qui seront écoulées.
Windows NT arrive en 1993 et marque la percée de Microsoft dans le monde de l’entreprise. Puis avec l’arrivée de l’Internet, c’est enfin Windows 95 qui entre avec fracas, effectivement en 1995, avec son bouton Démarrer et surtout, son explorateur intégré, Internet Explorer. Cette version marque un grand succès de la firme de Redmond. Succès prolongé par la version suivante, toujours basée sur MS-DOS, Windows 98 et une ouverture marquée vers le multimédia.
Windows 98
Après l’abandon de MS-DOS arrivent Windows Me et Windows 2000, des versions plutôt boudées par le public. L’année 2000 marque le départ de Bill Gates et l’arrivée de Steve Ballmer au poste de CEO de Microsoft. Puis arrive Windows XP.
XP sort en octobre 2001 et va devenir la version la plus populaire de Windows. XP est stable, rapide, relativement léger et séduit un nombre toujours croissant d’utilisateurs de PC. Notons également l’arrivée cette même année de la console de jeux Xbox.
Les versions de Windows vont continuer de se succéder, avec d’ailleurs plus ou moins de succès. Vista, lourd et plutôt instable, sera boudé dès sa sortie en 2006. Windows 7 vient remettre tout le monde d’accord trois ans plus tard et séduit le plus grand nombre grâce à sa stabilité, sa fluidité et sa grande capacité à être personnalisé. Cette version reste encore très utilisée de par le monde près de 6 ans après son lancement.
Windows 8 puis 8.1, lancés respectivement en 2012 et 2013 n’auront semble-t-il pas un tel succès. Le passage à l’ère du tout tactile a mal été intégré au système d’exploitation pour PC et a dérouté de nombreux utilisateurs. Puis nous arrivons à la très prochaine sortie de Windows 10.
Mais Microsoft, ce n’est pas que Windows

On l’a vu, on peut suivre l’histoire du géant de Redmond en suivant celle des versions de son système d’exploitation pour PC. Mais Microsoft, c’est aussi les consoles de jeux Xbox, les téléphones mobiles Nokia et le système Windows Phone, les tablettes Surface mais aussi des suites logicielles. Bien entendu, il y a des ratés, parfois de gros ratés comme la perte de terrain d’Internet Explorer face à la concurrence, le smartphone Kin ou le baladeur Zune mais Microsoft continue de tenir bon la rampe.
L’avenir de Microsoft pourait être Windows en open source ?

Il n’est pas impossible que Microsoft décide de prendre un virage serré dans sa philosophie d’entreprise. C’est du moins ce qui semble avoir été annoncé avec la mise à jour gratuite vers Windows 10 pour les utilisateurs de Windows 7, 8 et 8.1.
Une belle surprise pour tous et surtout un changement assez radical dans sa politique jusque-là plutôt très mercantile, à l’instar de celle d’Apple. D’autant plus qu’une récente déclaration d’un employé de la firme de Redmond, Mark Russinovich, fait naitre un nouvel espoir de voir évoluer Microsoft dans ce sens. Le responsable de Microsoft Azure, service pro de nuage web, répondant à une question sur la possible ouverture à la communauté a déclaré : « C’est clairement possible. C’est un nouveau Microsoft. ».
Le récent passage en open source de la plateforme .NET semble confirmer que, chez Microsoft, on se dirige vers le partage, histoire de survivre face aux offres telles que Linux.
Source :01Net