Le Grand Stade de Marrakech, au Maroc. (L'Equipe)Le TAS a donné, jeudi, une suite favorable à l'appel interjeté le 17 février par la Fédération marocaine : initialement suspendu par la CAF, le Maroc pourra disputer les éliminatoires des CAN 2017 et 2019.
Le Maroc pourra disputer les éliminatoires des CAN 2017 et 2019. Suspendu pour ces deux compétitions par la Confédération africaine de football (CAF) après avoir refusé d'organiser l'édition 2015 aux dates prévues (17 janvier-8 février) en raison de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le Maroc a vu sa sanction être en grande partie annulée par le Tribunal arbitral du Sport (TAS), ce jeudi. «La suspension de l'équipe nationale de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) de toute participation aux deux prochaines éditions de la Coupe d'Afrique des nations, en 2017 et 2019, est annulée», a jugé le TAS, qui siège à Lausanne, donnant ainsi une suite favorable à l'appel interjeté le 17 février par la Fédération marocaine (FRMF).

Le TAS a également annulé les lourdes sanctions financières infligées à la Fédération marocaine. La FRMF avait été condamnée par la CAF à verser près de 9 millions d'euros - un million de dollars d'amende (882.000 euros) et huit millions d'euros au titre des réparations et préjudices. Par ailleurs, l'amende réglementaire infligée à la Fédération marocaine a été réduite à 46 000 euros.


(Avec AFP)