Selon Mondafrique, des rapports confidentiels de la Banque africaine de dveloppement, de la Banque mondiale et du Front montaire international tirent la sonnette dalarme concernant lconomie mauritanienne qui perd pied.

Important la quasi-totalit de ses biens de consommation, la Mauritanie ne serait plus en mesure de couvrir cette lourde facture par ses seules exportations de minerais, de ptrole et de pche.

Un appel au secours aux pays du Golfe na pas produit les rsultats escompts. Tant Riyad qu Abou Dhabi, on semble partager le point de vue des institutions internationales sur la mauvaise gestion des organismes dEtat : faute de rformes profondes et de rassemblement de toutes les composantes politiques et ethniques du pays, pourrait surgir en Mauritanie une crise sans prcdent court terme .
(Agence Ecofin)