La barbe, le voile et la burqa ne sont pas tolérés en Chine, qui commence à sanctionner lourdement les musulmans qui les portent.Un homme a été condamné à six ans de prison par un tribunal de la région musulmane chinoise du Xinjiang. En se laissant pousser la barbe, il a été jugé coupable d’”avoir attisé des querelles et provoqué des troubles”.L’homme ne s’était pas rasé depuis 2010, alors que sa femme porte le voile et la burqa. Dangereux au Xinjiang, où cela est assimilé à des “idées extrémistes”. Le pouvoir en place encourage fortement la population à ne pas porter la barbe et à ne cacher ni visage ni cheveux.Le couple avait reçu plusieurs avertissements, et a finalement été interpellé, puis jugé. Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas. “Tout un groupe de contrevenants aux règlements (contre) le port de la barbe, du voile et de la burqa” ont été récemment condamnés.L’année dernière, le district de Shaya récompensait les délateurs, qui dénonçaient des individus se faisant pousser la barbe ou se livrant à des activités religieuses illégales.