Le patron-fondateur de Facebook,

Mark Zuckerberg, a annonc jeudi
la russite dun premier test en vol pour
un drone solaire conu pour apporter
un accs internet dans des zones recules.
Le test du prototype, baptis
Aquila, a eu lieu au Royaume-Uni.
Des appareils comme celui-ci aideront
connecter le monde entier, parce quils
peuvent servir un cot abordable les
10% de la population mondiale qui vivent
dans des communauts recules,
sans infrastructure internet existante, a
argument Mark Zuckerberg dans un
message publi sur son compte Facebook
personnel.
Facebook rflchit aux moyens dapporter
internet aux populations ny
ayant pas encore accs, notamment
dans des zones peu dveloppes, dans
le cadre de son initiative internet.org,
laquelle participent galement dautres
groupes technologiques. Mark Zuckerberg
avait voqu dans le pass plusieurs
hypothses pour connecter le
monde depuis le ciel, et qualifi de domaine
majeur de recherche la possible
utilisation dune flotte de drones commete rester au-dessus dune zone pour

plusieurs mois daffile, et dy transmettre
un service internet, a dtaill jeudi
Mike Schroepfer, le directeur technologique
de Facebook, lors de la deuxime
journe dune confrence organise
par le rseau social San Francisco
pour les dveloppeurs dapplications.
Le drone Aquila, qui fonctionne
lnergie solaire, a une envergure plus
grande quun avion monocouloir
Boeing 737, et pse peu prs autant
quune petite voiture, a dtaill M.
Schroepfer. Il pourra se maintenir en vol
plusieurs mois une altitude dau moins
60.000 pieds (environ 18.000 mtres).
Le gant dinternet Google a un projet
un peu similaire, baptis Loon, pour
lequel il a dj effectu des tests en utilisant
des montgolfires
antennes internet