Cela fait plusieurs années maintenant que l'abonnement à Canal + n'a pas quitté le seuil fatidique des 40 euros. En revanche, le nombre d'abonnés a évolué : Canal + en a perdu 100.000 en 2014. Pour changer la donne, le groupe pourrait être tenté de changer ses tarifs. Mais rien n'est joué.

De nouveaux abonnements en préparation ?

Car Canal +, c'est un abonnement à 40 euros, et des options payantes en plus, ainsi que la VOD. Résultat, un abonné standard dépense 44 euros en moyenne. Mais dans un monde où la "télévision de flux", c'est à dire les chaînes qui diffusent des programmes à la queue leu leu, cède progressivement la place aux plateformes de contenus, façon Netflix, faire payer pour des chaînes que l'on ne regarde jamais devient de plus en plus compliqué.

Conséquence, il se dit que dans les couloirs de Canal +, on réfléchit à l'hypothèse de créer plusieurs types d'abonnements. Pour conserver des clients qui, sinon, résilieraient leur abonnement, ou pour en attirer d'autres, avec des offres sur mesure.

Plus d'abonnement, mais des achats à l'unité plus chers ?

Il existe déja une offre d'entrée de gamme à Canal +, avec Canal Play, facturée 9 euros par mois. Mais l'on peut imaginer une offre Canal + segmentée : que de cinéma, ou encore de séries, de sport, etc.

A noter que Canal + n'est pas qu'une entreprise franco française, puisqu'il y a des abonnés à Canal + dans bien d'autres pays du monde, avec des offres locales bien entendu. On regarde Canal + en Afrique, et même en Asie, ou encore en Pologne et en Espagne. A chaque fois, le produit et les prix sont différents. Des sources d'inspiration pour ceux qui imaginent le Canal + français de demain ? Il va en tout cas falloir faire vite : Apple s'apprêterait à lancer à la rentrée de septembre son offre de télévision payante, sur un modèle assez voisin de Canal + et Netflix.. Pour l'instant, aux Etats-Unis, mais surement ailleurs dans le monde par la suite.

source