emplacer la cartouche d'encre par de l'eau pour imprimer sur du papier réutilisable, c'est ce que proposent des chercheurs de l'Université Jilin de Changchun (Chine).

Voilà une technique d'impression plutôt singulière. L'imprimante fonctionne sur le modèle du jet d'encre sauf que l'eau se substitue à l'encre, polluante et coûteuse. Comment ? À l'instar des petites imprimantes photo (thermiques), le papier contient des colorants invisibles. Ici, c'est la cartouche d'eau qui intervient et révèle les inscriptions pour une durée de 22 heures. Les pigments se colorent au contact de l'eau avant de s'évaporer.


Infographie : Henri Olivier - Source : Nature Communications, 28/01/2014.
Ce procédé ne conviendra évidemment pas pour l'impression d'archives. Néanmoins, l'idée d'un tel processus est née du constat suivant : près de la moitié des documents partent à la poubelle après impression. Avec cette imprimante, le papier peut assurer jusqu'à 50 cycles d'impression.
Actuellement Sean X. Zhang, responsable du projet, est en quête de partenaires financiers pour le déployer en version polychrome (celle-ci est monochrome). D'après son équipe, ce type d'impression reviendrait 17 fois moins cher que l'impression jet d'encre pour une utilisation unique du papier, et ce coût chuterait encore en cas de réutilisation. De plus, toujours selon les chercheurs, ce procédé serait beaucoup plus écologique : employant des colorants très peu toxiques, il limite en outre le gaspillage du papier.