Selon Palmer Luckey, les efforts de développement effectués sur l’Oculus Rift contraindraient à repousser sa sortie grand public à 2016.

2 milliards de dollars, c’est ce qu’a mis Facebook sur la table en 2014 pour acquérir la société Oculus VR spécialiste de la réalité virtuelle et bien connue pour son casque Oculus Rift. Depuis, on attend impatiemment la mise à disposition du casque pour le grand public. Un temps annoncé pour 2015, il semblerait qu’il va falloir se montrer bien plus patient pour voir enfin l’Oculus Rift débarquer sur le marché.
Pas avant 2016 pour l’Oculus Rift ?

En ce moment se déroule le festival South By Southwest (SXSW) à Austin au Texas, l’un des salons high-tech les plus importants du moment. À cette occasion, Palmer Luckey, patron de la firme Oculus VR a donné quelques nouvelles de son casque de réalité virtuelle et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces dernières sont assez frustrantes.
En substance, il faudra encore être patient pour espérer goûter aux joies de l’Oculus VR. Selon Luckey de « nombreux changements dans la feuille de route du développement du casque de réalité virtuelle ont été opérés. Nous avons revu nos ambitions à la hausse concernant le produit et ce que nous voulons en faire », des propos tenus lors d’une conférence donnée pendant le SXSW. En gros, pour sortir le casque parfait et se laisser le temps de le perfectionner, Oculus aurait choisi de reporter sa sortie à 2016.

La concurrence sur les talons d’Oculus

Bien entendu, l’intention de vouloir sortir le casque parfait est louable et Oculus n’a jamais caché cette ambition. Mais attention tout de même car à trop vouloir attendre, l’Oculus Rift pourrait bien se voir dépasser par la concurrence.
S’il jouit pour le moment d’un beau succès d’estime grâce à de nombreux relais dans les médias, l’Oculus Rift n’est pas à la merci de se faire damner le pion par le Morpheus de Sony ou encore le casque développé par Valve en partenariat avec HTC. Une chose est sûre, il faut nous attendre à assister prochainement à une lutte féroce entre les différents constructeurs sur le marché de la réalité virtuelle.