Dans le livre Edward Griffin "Un monde sans cancer", l'auteur décrit la découverte surprenante faite il y a environ 30 ans et comment elle a été littéralement étouffée par l'industrie de la médecine et pharmaceutique, auxquelles cette découverte ne profitait pas.Selon cette découverte, il y aurait un remède contre le cancer. Et ce remède ne nécessiterait aucune technique spéciale. Uniquement de pinces et de noyaux de fruits. L'abricot serait le mieux adapté puisqu’il contient de la vitamine B17. Même s’il n’est pas très bon, il a de nombreux bienfaits. Il peut non seulement prévenir l'apparition du cancer, mais le guérir. Ses composantes peuvent tuer les cellules cancéreuses! Pour prévenir contre cancer, mangez plusieurs noyaux d'abricot par jour.Voici des extraits du rapport du Dr Krebs lors de la Conférence annuelle du cancer en 1989 à Los Angeles: «Le cancer est une conséquence des maladies métaboliques chroniques. Ce n'est pas une maladie infectieuse causée par des bactéries ou des virus. C'est une maladie métabolique par nature. Un trouble métabolique. La plupart des troubles métaboliques sont issus d'un déséquilibre dans les taux de vitamines et de minéraux dans le corps. Jamais aucune maladie métabolique n'a été soignée, guérie ou inhibée par quoi que ce soit d'autre que les facteurs liés à l'alimentation.« Dans le passé, nous avons vu beaucoup de maladies mortelles destructrices, qui sont maintenant pratiquement inconnues. Ces maladies ont pu être prévenues. La source de ces maladies est échec de l'organisme. Par exemple, le scorbut a tué des milliers de personnes. Une maladie qui aurait pu détruire toute une expédition polaire ou éliminer 50 pour cent de l'armée des Croisés. La vitamine C ou l'acide ascorbique, sont un facteur à part entière de notre alimentation .Une carence en vitamine C cause le scorbut. Cette maladie est entièrement éradiquée aujourd’hui. Vous êtes probablement au courant que le Royaume-Uni avait étendu sa domination sur toutes les mers, lorsqu'il avait été constaté que l'additif dans le jus de citron ou autres agrumes dans l'alimentation des marins éliminait le scorbut. Avant l'inclusion de la vitamine C dans l'alimentation des marins, il arrivait souvent que les trois quarts de l'équipage se retrouvent gravement malades à la fin du voyage, et que ceux qui restaient en vie, recouvrent mystérieusement la santé à l'arrivée sur le rivage: ils avaient alors accès à des fruits frais et des légumes riches en vitamine C.« Nous avons vu également se répandre l'anémie pernicieuse, mortelle à 99%, sans aucun moyen médical pour y faire face. Mais les chercheurs, le Dr Murphy et Mino Shippl, ont pu relier l'insuffisance alimentaire à la maladie .Ils disaient simplement au patient "d'aller chez le boucher acheter un foie frais, de le faire cuire légèrement, et d'en manger pendant les repas sur trois jours." Les patients qui ont suivi ces conseils ont tous recouvert leur santé. Mais malgré cela, les médecins avaient été bannis des institutions médicales et inculpés pour charlatanisme. Lorsque l'étude biochimique sur le foie cru avait été menée, on a découvert que les facteurs responsables de ce processus étaient la vitamine B12 et l'acide folique. Aujourd'hui la vitamine B12 et l'acide folique sont devenus partie intégrante de notre alimentation. Les hôpitaux en 1974 étaient surpris de savoir que de simples facteurs alimentaires pouvaient prévenir la maladie, la mortalité étant presque aussi élevée que celle de l'anémie.« Mais tels sont les faits scientifiques, les graines de tous les fruits contiennent de la vitamine B17 (sauf les agrumes ) - la principale vitamine anti-cancer. Si nous utilisons la quantité appropriée de la vitamine, sous forme pure ou par les aliments contenant les nitrilosides, nous sommes immunisés contre la maladie comme il a été possible de prévenir le scorbut en utilisant la vitamine C et l'anémie en utilisant la vitamine B12.« Une autre maladie de nature métabolique: la pellagre. À un moment donné, dans certaines parties du monde cette maladie s'est répandue en épidémie. Sir William Osler dans le livre "Principes et pratique de la médecine," parle de la pellagre: «J'étais à l'hôpital Lenoir, en Caroline du Nord, un hiver où 75 pour cent des patients étaient morts des suites de la maladie. Elle s'était répandue comme une épidémie, ce qui m'avait fait penser que c'était un virus. " Mais est bientôt venu le brillant travail de recherche du Dr Goldberger, chirurgien aux États-Unis, qui a clairement montré que la cause de la pellagre était le manque de légumes frais dans l'alimentation. Ainsi, un autre trouble métabolique chronique fatale avait trouvé un remède constitué de simples facteurs alimentaires, un régime alimentaire équilibré.« Nous avons constaté que le cancer ne faisait pas exception à cette règle. La science n'a pas encore inventé de remède au cancer, qui pourrait nous rendre plus sains ou plus sages, ou augmenter notre vitalité, si le remède n'est pas présent dans notre alimentation quotidienne. Quand nous donnons à notre corps une nourriture insuffisante, il tombe malade. Si vous n'avez pas assez de vitamine B17 dans vos aliments, le meilleur moyen d'en procurer à votre organisme c'est sous forme pure en injections. Si le cancer se manifeste, vous devrez fournir à l'organisme une dose maximale de vitamine B17. Toutes les compétences médicales concomitantes sont secondaires. En outre, il y a beaucoup de mesures supplémentaires contre le cancer - à savoir, les médicaments qui augmentent le sang et stabilisent la pression artérielle ce qui réduit la douleur. Les fruits d'antan contenait de la vitamine B17, non seulement dans les graines mais dans la pulpe. Aujourd'hui, seuls les fruits sauvages contiennent la B17. Les fruits que nous mangeons aujourd'hui sont un triste résultat de nombreuses années de culture pour la taille et l'apparence, sans contenir de la B17. Pour répondre aux besoins du corps, nous devrions soit avoir les graines de ces fruits, soit les intégrer dans notre alimentation sous forme de comprimés. À l'heure actuelle, malheureusement, ceci est interdit par le gouvernement, mais nous espérons que très bientôt cette vitamine soit disponible et en mesure de prévenir le cancer de la même manière qu'il nous a été possible de prévenir le scorbut. Nous avons besoin de l'équivalent d'environ sept graines d'abricot par jour. Ce montant permettra d'éviter le cancer. Dans presque tous les cas de cancer, lorsque B17 est prise à fortes doses, les tumeurs cancéreuses sont réduites. »Pour la prévention du cancer, commencez avec une petite quantité de graines: 1 à 2 par jour. Évitez de manger du sucre raffiné (le sucre nourrit les cellules cancéreuses), la caféine (a très mauvais effet sur le foie et les reins), et la farine blanche (qui se transforme facilement en sucre dans l'organisme). Essayez de manger plus d'aliments crus. Le livre de EJ. Griffin fournit des informations détaillées sur la recherche dans le domaine du cancer, qui ont été suspendues. D'éminents scientifiques ont été arrêtés, quand ils ont commencé à préconiser l'utilisation de la vitamine B17.