Officiel : Nabil Fekir a choisi l’équipe de France !

Nabil Fekir s'est enfin décidé. L'attaquant de l'Olympique Lyonnais a confirmé avoir opté pour un avenir international avec l'équipe de France.


Fekir a choisi les Bleus
Le feuilleton Nabil Fekir a enfin trouvé son épilogue. Entre l’équipe de France et les Fennecs d’Algérie, le joueur de l’Olympique Lyonnais a fait son choix. Alors qu’un avenir en vert semblait se dessiner vendredi dernier, le Gone a finalement confirmé avoir fait volte-face pour choisir un destin en bleu. Un choix que le principal intéressé a confirmé dans les colonnes de L’Équipe. « Oui, je confirme. La France, c’est mon choix. »
Une décision en grande partie due au sélectionneur national Didier Deschamps qui a visiblement su trouver les mots pour convaincre un Lyonnais séduit à l’idée de pouvoir participer à l’Euro 2016. « Je me suis entretenu avec Didier Deschamps, qui s’est montré très convaincant. Il m’a dit qu’il comptait sur moi, que j’étais un joueur intéressant. Il y a une échéance importante qui arrive, l’Euro 2016. J’ai très envie d’y participer. Je suis français d’origine algérienne, et j’en suis très fier, mais j’ai estimé qu’il était de mon intérêt d’opter pour la France. »
Fekir ne reviendra pas sur son choix

En Algérie, en revanche, le choix de Fekir est forcément une déception. Et alors que l’OL a été pointé du doigt quand l’annonce du volte-face du joueur a été faite, quel sera le traitement réservé à un jeune joueur se rendant souvent dans sa deuxième patrie ? « Je m’y rends de temps en temps. J’espère juste être considéré comme un Français d’origine algérienne. Ni plus, ni moins. Moi, j’aime autant la France que l’Algérie. Tout simplement. » Interrogé sur l’imbroglio de vendredi dernier (Fekir avait appelé Gourcuff pour lui donner son feu vert avant de le rappeler pour se rétracter, ndlr), le natif de Vaulx-en-Velin a avoué qu’il avait commis une erreur liée à la précipitation. « Oui, je l’ai appelé pour lui (Gourcuff, ndlr) dire que mon choix n’était pas fait. Je n’aurais pas dû l’appeler. J’ai commis une erreur. J’avais un peu la pression, en fait. » Une pression incroyable pour ce jeune de 21 ans qui ne le fera toutefois pas changer d’avis. En effet, la France étant pays organisateur de l’Euro 2016, les Bleus ne disputeront aucun match officiel jusqu’au tournoi. Techniquement, Fekir pourrait donc jouer les matches amicaux sous le maillot tricolore et décider de jouer malgré tout pour les Fennecs s’il ne s’estime pas bien parti pour aller à l’Euro. Un scénario que le joueur refuse d’envisager. « J’ai pris une décision, et elle est définitive. »
Maintenant, Fekir devra se battre pour se faire une place au sein des Bleus. En attendant de voir si Deschamps le convoquera pour les matches face au Brésil et au Danemark, le Gone sait que rien ne lui sera donné, notamment dans un secteur offensif déjà bien fourni (Benzema, Griezmann, Giroud, Valbuena, Rémy entre autres). « Il y a effectivement de très, très bons joueurs. C’est un risque à prendre et je suis prêt à le prendre. Si je suis appelé chez les Bleus, je sais très bien que ce n’est pas pour être titulaire d’entrée. Une carrière se construit par étapes. » À lui de jouer.