Aprs ses deux duels sans victoire contre le PSG, l'ASM est alle s'imposer chez l'Evian-TG (1-3), qui rate l'occasion de s'loigner de la zone rouge. Ce qu'a su faire Reims, en battant Nantes (3-1), son premier succs depuis le 3 janvier.








La lutte pour l'Europe : Monaco, c'est costaud, Bordeaux s'arrache

Alors que lOM et le PSG avaient remport leur match de la 28e journe de L1, respectivement contre le TFC (6-1) vendredi et face Lens (3-1) plus tt dans la journe, Monaco a tenu samedi ne pas se laisser distancer davantage. LASM est alle simposer sur la pelouse de lEvian-TG (3-1) en sappuyant sur un premier acte matris. Lattaque mongasque avait pourtant t affaiblie ds la 15e par la blessure une cheville de Ferreira Carrasco, mais Berbatov la parfaitement remplac.

Dun enchanement crochet-frappe, Martial a ouvert la marque (18e). Puis lattaquant bulgare a provoqu le csc dAbdallah aprs avoir dribbl avec brio Leroy (35e). Almany Tour (60e) et Sougou (78e) ont galement marqu en seconde priode. LASM reste six points de Marseille avec un match en plus jouer, et compte toujours deux points davance sur Bordeaux. Les Girondins ont arrach la victoire Caen (2-1), qui ne stait plus inclin depuis sept matches. Ils ont jou en supriorit numrique pendant plus dune heure suite lexpulsion de Nangis. Rolan a ouvert le score (69e) mais Privat lui a rpondu dans la foule. La victoire sest joue sur un penalty siffl dans le temps additionnel, pour une main dAppiah, et transform par Rolan.
La lutte pour le maintien : Metz coule, Reims respire

Voil neuf matches (toutes comptitions confondues) que Reims ne connaissait plus le got de la victoire. Il l'a retrouv face Nantes (3-1), empochant les trois points pour la premire fois en 2015. Les hommes de Jean-Luc Vasseur ont parfaitement matris la partie contre le FCN. Ils ont rapidement marqu deux buts, par Bourillon (14e) et Mandi (16e). Puis Alhadur sest fait expulser (44e). Ngog a tu le suspense (59e) en seconde priode avant que Bangoura ne sauve lhonneur pour les Canaris. Reims remonte la 13e place, seize points au-dessus de la zone de relgation.

Dans le mme temps, Metz sest enfonc un peu plus dans les profondeurs du classement. En manque de russite, les Lorrains se sont inclins Rennes (0-1) sur un tir de Ntep, qua laiss filer Carrasso. Bless aux adducteurs, le gardien messin a t remplac dix minutes plus tard. En seconde priode, Costil a ralis plusieurs parades, et Malouda a trouv le montant breton. Les Messins restent lanterne rouge de L1, neuf points du premier non-relgable.






Le match : Bastia-Nice, toujours aussi chaud

Le match aller entre Nice-Bastia (0-1), il y a cinq mois, s'tait achev dans le chaos aprs l'irruption de supporters azurens sur le terrain et le dclenchement de bagarres sur la pelouse. Le retour, ce samedi Armand-Cesari, a galement t anim. Dabord dans le jeu, avec une victoire des Corses (2-1) grce des ralisations de Gillet (26e) et Sio (68e) malgr louverture du score de Carlos Eduardo (18e). Ensuite auprs de larbitre, qui a expuls les Niois Grgoire Puel (44e) puis Souleymane Diawara (83e). Enfin en tribunes, puisque le match a t interrompu quelques minutes lapproche du dernier quart dheure, lorsque Mouez Hassen a t perturb pour la deuxime fois de la partie sur lun de ses dgagements par un ballon envoy des traves. Au final, la mauvaise opration est azurenne, puisque lOGCN pointe la 15e place, quatre points du premier relgable.

Le fait : les arbitres ont vu rouge

La soire a t riche en expulsions. Quatre cartons rouges ont t distribus ce samedi soir. Grgoire Puel a t le premier joueur envoy en tribunes, pour une semelle sur Danic. Son coquipier Diawara la suivi une heure plus tard pour un coup de coude sur Peybernes. Caen, cest Nangis qui a vu rouge pour une semelle sur Khazri. Enfin, le Nantais Alhadur nest pas rest longtemps sur le terrain.