Tumeurs malignes qui disparaissent comme par enchantement, paralysies qui disparaissent du jour au lendemain, sans laisser de séquelles, membres charcutés qui reviennent à la vie, comme neuf, les cas de guérisons spontanées ne manquent pas, et posent un véritable défi à la science. Seulement dans le très sérieux British Medical Journal, un chercheur a réussi à recenser des centaines de cas.
Le Professeur Robert Toquet écrit dans son ouvrage Guide pratique des remèdes naturels :
" La plupart des cancérologues ont d'autre part constaté, et cette remarque vient corroborer la thèse que nous soutenons sur le rôle de la pensée dans la guérison, que les malades ayant une foi absolue dans les soins qu'on leur donne jouissent beaucoup plus longtemps que les autres d'une bonne santé. "
C'est ainsi que le docteur Cutler parle d'une femme atteinte du cancer du sein :
" Malgré une sévère intervention chirurgicale, le cancer avait gagné les ganglions lymphatiques du cou, c'est-à-dire, invariablement, la première étape d'une progression fatale. Mais la malade n'exprima jamais le moindre doute sur sa guérison. Neuf ans plus tard elle vivait encore et en parfaite santé. " Au médecin qui lui demandait pourquoi elle n'avait jamais paru inquiète ni douté de sa guérison, elle répondit " qu'elle avait toujours eu la certitude qu'elle guérirait parce que les étoiles le lui avaient dit. "
Pourrait-on faire appel à une règle universelle ou à des ressources cachées au plus profond de chaque individu? Il n'existe pas de règles reconnues ou un protocole précis à suivre, lorsqu'il s'agit de guérisons spontanées.
Il est cependant possible de suivre quelques indices suggérés par l'étude de cas de guérisons " miraculeuses " ou spontanées.

Un état de foi. la Foi qui soulève les montagnes. Une personne malade doit souvent s'en remettre entièrement à une force supérieure, à qui elle demandera d'intercéder en sa faveur.
Une transformation intérieure. Vous devez réévaluer radicalement tous les aspects de votre vie. Dans bien des cas, à la suite d'une remise en question provoquée par la maladie, vous partirez en quête de votre vie personnelle, de votre identité propre.
De la dépendance à l'autonomie. Vous devrez peut-être vous affirmez profondément, même si cela signifie de vous éloigner de votre entourage.
Une régression vers l'enfance. Selon le mythologue Joseph Campbell, dans la première étape des rituels anciens de guérison, il faut se retirer des déserts du désespoir pour se ressourcer à même la magie de notre enfance. Des souvenirs enfouis resurgissent alors, de même qu'une certaine qualité d'émerveillement.
Une acceptation active. Bien que vous refusiez de mourir, vous devez accepter votre condition et reconnaître que vous êtes malade.
Des états différents. Au cours du processus de guérison, il se peut que vos rêves soient très intenses, de même que vos perceptions, qui peuvent revêtir un caractère presque
" psychédélique ".
Une approche personnelle. Une étude a démontré que les patients qui survivent au cancer sont souvent des personnes non conformistes, presque rebelles, qui ne se fient qu'à leur propre idée ou à leur instinct en ce qui concerne leur maladie.



Source: masantenaturelle