Dans le cadre du projet europen Brainflight, le premier vol dun drone contrl par la pense vient de se drouler. Tekever, la socit portugaise qui coordonne cette exprimentation, se dit convaincue que cette technologie pourrait un jour tre utilise par des pilotes davions commerciaux. plus brve chance, ce systme pourrait aussi aider les personnes handicapes ou munies de prothses.
Aprs lessai en simulateur de vol ralis lanne dernire, le projet Brainflight est pass la pratique. La socit portugaise Tekever implique dans ce projet europen a fait la dmonstration dun vol de drone manuvr par la pense.
Lexprience avait t mene par des chercheurs allemands de la Tum (Technische Universitt Mnchen) et de la Tub (Technische Universitt Berlin) dans le cadre du projet europen Brainflight. Ce dernier fdre plusieurs partenaires et est coordonn par Tekever, une entreprise portugaise spcialise dans les drones usage militaire, policier ou de scurit. La socit vient justement de faire une dmonstration dun vol de drone contrl par la pense.Lessai qui sest droul du ct de Lisbonne, au Portugal, impliquait un pilote quip dun casque EEG (lectroencphalogramme) dtectant lactivit lectrique du cerveau. Llectroencphalographie est associe lalgorithme dvelopp pour Brainflight qui est capable de relier des penses et des commandes prcises. En loccurrence, une fois que le drone est en vol, le pilote peut le faire virer droite ou gauche. Pour cela, il doit concentrer sa pense sur un cran affichant un cercle quil fait monter ou descendre. Lexprience a t filme par une quipe de laBBC.
Sur cette capture dimage extraite dune vido tourne par la BBC, on dcouvre linterface de contrle du systme de pilotage par la pense. Le pilote doit se concentrer pour faire monter ou descendre un petit cercle affich lcran afin de faire virer le drone droite ou gauche. BBC

Les experts sont sceptiques

Verrons-nous un jour des avions contrls depuis le sol par des pilotes utilisant leur seule pense ? Les experts cits par le mdia britannique sont trs sceptiques. Ricardo Mendes, le directeur gnral de Tekever, nest bien entendu pas de cet avis. La technologie et les rgulations voluent. Nous apprenons avec la technologie et la technologie apprend des possibilits. Cela va se faire. La question nest pas "si" mais "quand" , assure-t-il. Aprs tout, la voiture sans chauffeur nest dsormais plus une vue de lesprit... Le dirigeant ajoute que le systme est scuris par un ensemble dalgorithmes qui sont l pour prvenir toute dfaillance du pilote.Tekever envisage un scnario o une personne piloterait un avion aussi simplement quelle marche ou court. Une activit en quelque sorte intriorise qui permettrait au pilote de se concentrer sur des tches cognitives plus exigeantes, limage des sportifs de haut niveau qui se focalisent sur leur tactique en ayant intgr les techniques de base. Mais plus court terme, Tekever estime que cette technologie pourrait surtout tre adapte pour aider les personnes blesses ou handicapes contrler des vhicules ariens, terrestres (automobiles, bateaux, trains) ou des prothses. Mais il semble tout de mme quil reste encore normment de chemin parcourir avant darriver desapplications viables, et Tekever ne savance pas sur une feuille de route.