L'armée israélienne a mené des frappes aériennes sur un certain nombre de cibles militaires en Syrie, dont un centre de commandement régional, en réponse à une attaque transfrontalière qui a tué un adolescent dimanche.

Dans un communiqué publié tôt lundi, l'armée précise que neuf cibles ont été touchées.

L'attaque de dimanche était un « acte non provoqué » contre Israël, a affirmé le lieutenant-colonel Peter Lerner, un porte-parole des autorités militaires.

Il a ajouté qu'Israël ne tolérerait aucune tentative d'atteinte à sa souveraineté et agirait de manière à protéger les civils israéliens.

Une attaque venant de la Syrie a atteint un véhicule civil, dimanche dans le plateau du Golan, tuant un adolescent de 14 ans. Il s'agissait du premier incident meurtrier dans cette région depuis que la guerre civile a éclaté en Syrie il y a trois ans.
actualites.ca