L'Iran veut construire à terme 20 centrales nucléaires de 1.000 mégawatts, dont quatre à Bouchehr, afin de diversifier ses sources d'énergie pour être moins dépendant du pétrole et du gaz pour sa consommation intérieure.

Téhéran et Moscou sont sur le point de signer un accord pour la construction de deux centrales nucléaires en Iran, a annoncé le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Behrouz Kamalvandi, cité lundi par l'agence Irna.

Le vice-président de la société russe Rosatom, Nicolay Spassky, est arrivé à Téhéran pour deux jours de négociations avec les responsables nucléaires iraniens, a rapporté l'agence officielle Irna. En mars dernier, Behrouz Kamalvandi avait annoncé un "accord préliminaire" avec la Russie pour la construction de deux centrales.

20 centrales nucléaires comme objectif
Ces deux centrales seront installées à Bouchehr, sur la côte du Golfe, près de la première centrale de 1.000 mégawatts déjà en partie construite par Moscou et qui a été officiellement remise aux Iraniens en septembre 2013.


L'Iran veut construire à terme 20 centrales nucléaires de 1.000 mégawatts, dont quatre à Bouchehr, afin de diversifier ses sources d'énergie pour être moins dépendant du pétrole et du gaz pour sa consommation intérieure.

Limitation des activités nucléaires sensibles
L'Iran et les grandes puissances ont signé fin novembre un accord qui limite pour six mois, depuis le 20 janvier, les activités nucléaires sensibles iraniennes en échange d'une levée d'une partie des sanctions occidentales.



Ils mènent actuellement des négociations intenses pour parvenir à un accord définitif afin de mettre fin à 10 ans de crise sur le dossier nucléaire. Les négociations doivent reprendre le 2 juillet à Vienne.


la tribune