Le passage en territoire ngatif (-0,10%) du taux de rmunration des dpts auprs de la Banque centrale europenne (BCE) va se traduire par une chute de 45% du rsultat net de Bank Al-Maghrib en 2014. Une bonne partie des rserves de changes est place auprs de lInstitution europenne. La dcision de la BCE est cense pousser les banques de la zone euro financer davantage lconomie en pnalisant leurs dpts. Les autres dposants comme BAM subissent donc de manire collatrale le mme effet.

Nanmoins, Bank Al-Maghrib ne compte pas bouleverser sa politique de placement. La rentabilit arrive en troisime position parmi ses principaux critres de placement. La scurit et la liquidit sont juges bien plus importantes. Par ailleurs, les taux devraient logiquement remonter aprs une reprise vigoureuse de la croissance dans la zone euro.

Franck FAGNON