Citation:
«La levée de la limitation des mandats présidentiels était une revendication d’une large frange de la société.» C’est l’argument avancé par Ahmed Ouyahia pour justifier l’opportunité offerte dès 2008 à Abdelaziz Bouteflika pour briguer un troisième puis un quatrième mandat. Et selon lui, le retour à une formule à deux quinquennats est «une exigence du chef de l’Etat».

Le Soir d'Algérie
21.06.14