Dégroupage ADSL au Maroc : Fin du Monopole pour Maroc Telecom



Le Maroc vient de réaliser une victoire dans le domaine des télécommunications en ouvrant le Marché de l’ADSL à la concurrence. La décision tant attendue de l’Autorité nationale de régulation des télécommunications (ANRT) concernant le dégroupage des boucles locales pour les lignes fixes jusqu’ici détenues à 99,5% par Maroc Telecom, est tombée. Elle a été rendue en date du 17 juin 2014.

Cette décision est une très bonne nouvelle pour les abonnés ADSL qui pourront bientôt avoir le choix des opérateurs qui proposent des services ADSL.

L’opérateur « Inwi » est très intéressé et se prépare déjà à proposer ses premières offres ADSL.

Cette décision sonne également la Fin du monopole exercé par Maroc Telecom depuis des années sur le marche de la téléphonie fixe et de l’ADSL.

C’est quoi la boucle locale ?

La boucle locale est ce qui relie un client au premier niveau d’équipement du réseau auquel il est abonné, et appartient généralement à l’opérateur télécoms historique. Les opérateurs dits alternatifs ne peuvent généralement pas déployer leurs propres réseaux puisque cela nécessiterait d’importants investissements et plusieurs années de travaux, ce qui les oblige à utiliser une boucle locale préexistante.

Le dégroupage est une opération technique qui permet le partage d’infrastructure avec la concurrence et évite à celle-ci de nouveaux investissements. Les opérateurs tiers ne disposant pas de la boucle locale qui appartient à l’opérateur de télécommunications historique, le dégroupage leur permet d’accéder à cette boucle locale, soit en partie par le biais du dégroupage partiel, soit en totalité par le biais du dégroupage total.

En fixant des règles, le régulateur télécom a défini, entre autres, les conditions de partage des infrastructures telles que les répartiteurs de rues. Ces équipements de Maroc Telecom devront être étendues et partagées. Des répartiteurs multi-opérateurs devront être prévus dans les futures installations.

Au Maroc tout comme en Algérie, seul l’ADSL est resté un monopole de l’opérateur historique. Les raisons justement sont liés à ce dégroupage qui n’arrivait pas à se faire bien que les opérateurs ont clairement définis leurs intentions à ce sujet.

Félicitations à nos chers voisins qui auront désormais le choix de choisir l’opérateur qui leur convient et la qualité de service ne peut être que meilleure bien que Maroc Telecom offre déjà une bonne qualité de connexion jusqu’à 20 Mbps et depuis quelques temps déjà des offres fibre jusqu’à 100 Mbps.

On peut s’attendre également à une chute des prix de l’ADSL avec l’entrée de Inwi et Méditel dans ce segment.


Source