Encore un raté pour Microsoft et un patch retiré

C’est désormais le sixième patch que Microsoft suspend au cours des huit derniers mois en raison d’un problème logiciel. En février, un correctif rend impossible l’ouverture de PowerPoint chez des utilisateurs.

Dans le débat sur le full disclosure qui l’oppose à Google, Microsoft se défend en expliquant que toutes les failles ne peuvent pas être corrigées dans les mêmes délais. Or, semble-t-il, l’éditeur a sérieusement besoin de temps pour bien tester ses correctifs.

Un de ses patchs, diffusés à l’occasion du bulletin mensuel de février, a dû être retiré par Microsoft. Et c’est loin d’être une première pour l’éditeur qui ces derniers mois a été contraint de suspendre plusieurs correctifs logiciels du fait des dysfonctionnements qu’ils pouvaient générer.

Un patch pour améliorer la stabilité : raté !

Cette fois, c’est le patch KB2920732 qui est en cause. Conçu pour améliorer la stabilité de PowerPoint 2013, ce correctif a au contraire entrainé auprès d’un certain nombre d’utilisateurs l’impossibilité, tout simplement, de lancer l’application PowerPoint.

Alertée, la firme de Redmond a donc suspendu la diffusion du patch le temps d’identifier la cause de ce nouveau raté. Or ces ratés, Microsoft les a multipliés ces derniers mois comme le constate The Register.

Nos confrères britanniques ont fait les comptes : au cours des huit derniers mois, ce sont déjà six patchs logiciels que Microsoft a dû se résoudre à retirer.



Source: znet.fr