Azaoun Mohamed Ameziane, directeur marketing à l’entreprise Soska: « Nous avons connu un taux de progression de 200% en six ans»
6 h 02 min·0 Commentaires
L’entreprise Soska, spécialisée dans les équipements pour les secteurs des travaux publics et de la construction, a connu une progression vertigineuse ces dernières années. Elle veut aller encore plus loin à travers une toute nouvelle marque dont elle vient d’obtenir l’exclusivité sur le marché algérien.



Reporters : Quel est le champ d’action de l’entreprise Soska ?

Azaoun Mohamed Ameziane : Soska est une entreprise de droit algérien créée en 2006 à Alger. Elle propose une gamme variée d’engins et d’équipements destinés aux secteurs de la construction et des travaux publics. Elle représente de grandes marques connues à l’échelle mondiale. Il s’agit de la marque Putzmeister pour les pompes à béton stationnaires et mobiles, de Frumecar pour les centrales à béton, mais également d’Intrame et de Dieci. Nous sommes leaders sur le marché algérien avec les trois premières marques pour une part de marché variant entre 30 et 35%, à travers essentiellement les pompes à béton mobiles, les pompes à béton stationnaires et les centrales à béton. Dernièrement, nous avons complété notre gamme de produits grâce à un contrat d’exclusivité, pour l’Algérie, avec la marque sud-coréenne Doosan. Cette société est actuellement classée cinquième à l’échelle mondiale dans le domaine des équipements de travaux publics et vise, dans un avenir proche, à occuper la troisième position au niveau international. Même si je ne peux pas communiquer autour de notre chiffre d’affaires, je peux vous assurer qu’il a connu une progression de 200% entre les années 2006 et 2012. Nous voulons aller encore plus loin en proposant des équipements Doosan à nos clients. A travers cette nouvelle marque, nous avons, en fait, complété notre gamme de machines destinées aux différents intervenants des secteurs de la construction et des travaux publics.

Comment expliquez-vous cette progression de 200% ?

Cette progression s’explique, en réalité, par le dynamisme de notre équipe et de l’implication de nos cadres dans le développement de l’entreprise. Notre entreprise donne les moyens qu’il faut à ses employés et se fixe régulièrement de nouveaux challenges. Cela nous a permis d’avancer très rapidement.

Quelles sont les priorités de l’entreprise Soska dans l’immédiat ?

Notre priorité actuelle est de développer notre offre sur la nouvelle marque que nous représentons depuis peu en Algérie. Comme je l’ai précisé, Doosan propose des équipements de travaux publics de qualité et nous souhaitons axer nos efforts sur cette marque. Pour information, le marché des travaux publics consomme approximativement 2 000 machines par an. Il y a donc du potentiel dans ce marché. D’autre part, les machines Doosan sont parmi les meilleures au niveau mondial.

Comment se porte le marché des travaux publics et de la construction en ce moment ?

Le marché se porte très bien. Je pense qu’il restera longtemps un marché porteur. J’attire votre attention sur le fait qu’entre les années 2003 et 2009, le secteur du bâtiment et des travaux publics a connu une progression à peu près comparable à celle qu’a connue le marché européen en 20, voire en 30 ans. Le plan quinquennal précédent a été, je dois le dire, pour beaucoup dans cette progression. A mon avis, le secteur ne connaîtra pas une progression annuelle de 17 à 20% comme les années précédentes, mais il continuera, quand même, à progresser. Personnellement, je lui prédis un taux de progression annuelle de 5 à 10% pour les années à venir.

reporters.dz