Israël continue de faire débat au Maroc. Après la polémique qui a accompagné l’annonce de la visite (finalement annulée) de trois militants amazighs à Tel Aviv, un groupe de militants lance l’Observatoire marocain de lutte contre l’Antisémitisme, dont le nom s’écrit en tifinagh, en arabe, en hébreu et en français.


Présidé par l’activiste amazigh Omar Louzi, c’est un observatoire qui entend criminaliser l’antisémitisme et le racisme.


« A partir de la semaine prochaine, j’entamerai une série de rencontres avec les chefs de partis politiques marocains, pour leur expliquer les objectifs et les actions de l’Observatoire. Je leur expliquerai que nous sommes là pour faire cesser ces attaques antisémites dans les mosquées et ailleurs contre les juifs et leur culture, car ce sont nos compatriotes et ils ont les mêmes droits et obligations que tous les citoyens marocains », affirme Louzi qui ne s’arrête pas en si bon chemin.


« A partir de maintenant, les antisémites peuvent compter sur ma détermination et celle de tous les membres de l’observatoire et de nombreux Ambassadeurs de paix désignés par l’Observatoire sur les 5 continents, pour les dénoncer et les poursuivre. Fini l’impunité ! », clame le président.

panorapost.