Recharger un smartphone grâce à la chaleur de son corps : c’est ce que promet le Wearable Thermo-Element, qui ressemble à un petit sparadrap, mis au point par l'Institut supérieur coréen des sciences et technologies (KAIST). Cette innovation, qui n'est pas encore concrétisée commercialement, vient d'être distinguée lors du forum Netexplo 2015.
Ce petit autocollant est capable de convertir la chaleur du corps en électricité. Mis au point par des chercheurs sud-coréens, il vient de remporter le grand prix de l'innovation du Forum Netexplo 2015.Le projet sud-coréen Wearable Thermo-Element (WTE), qui transforme la chaleur du corps en électricité au moyen d'un sparadrap, a remporté le grand prix de l'innovation du Forum Netexplo 2015, réuni mercredi et jeudi au siège de l'Unesco à Paris.« Ce sparadrap ultra-fin convertit la chaleur du corps en électricité et permet de recharger de petits appareils électroniques », indique le communiqué de Netexplo. Le professeur Byung Jin Cho, de l'Institut supérieur coréen des sciences et technologies, a développé ce projet au sein de la start-up Tegway dans le but de passer à l'étape de la production industrielle.

Le Wearable Thermo-Element est un sparadrap qui peut convertir la chaleur corporelle en électricité. Intégré à des vêtements, il pourrait aider à recharger les batteries de petits appareils électroniques (montres, bracelets connectés etc.) voire un smartphone. © KAIST, Netexplo, Dailymotion
« En intégrant dans des vêtements ces bandes qui détectent la chaleur et la transforment en électricité utile, l'énergie est accessible en permanence et ne dépend plus de la météo, comme c'est le cas pour les chargeurs solaires ou éoliens », assure le communiqué.Netexplo est un observatoire indépendant qui étudie l'impact du numérique sur la société et la vie des entreprises. Il a été créé en 2007 en partenariat avec le Sénat, le ministère de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique. Depuis 2010, il bénéficie du soutien de l'Unesco.