Samsung a dévoilé des prototypes de batteries flexibles. À terme, ces batteries devraient équiper les objets connectés.

C’est l’un des principaux problèmes des objets connectés d’aujourd’hui, leur autonomie dépasse rarement la journée d’utilisation. Leurs batteries, directement issues des batteries Li-Ion que l’on trouve déjà dans les smartphones, sont souvent trop petites pour leur conférer plus d’autonomie. Et comme il est onéreux ou difficile de miniaturiser les batteries actuelles, le mieux est encore de les insérer ailleurs. D’où l’intérêt de les rendre souples, de façon, par exemple, à les intégrer dans le bracelet d’une montre.
C’est en tout cas ce que promet Samsung et plus particulièrement sa branche recherche et développement qui a présenté la semaine dernière ,lors de l’Interbattery 2014, de fines batteries capables de se plier voire de s’enrouler autour du poignet. Les batteries que l’on peut apercevoir sur les photos ci-dessous sont pour le moment des prototypes. Mais si l’on en croit Tizen Indonesia, qui était présent à l’évènement, Samsung ne compte pas commercialiser ces batteries avant 2017, au mieux. On ne sait d’ailleurs pas grand-chose des prototypes exposés ci-dessus, à commencer par leur capacité ou leur poids.

Ce n’est pas la première fois qu’un constructeur se lance dans de telles recherches technologiques. L’année dernière à la même époque, LG présentait lui aussi des batteries incurvées destinées aux téléphones à écrans courbées. L’avenir sera plein de rondeur et de souplesse.