Une semaine après sa sortie, un bug très étrange a été rencontré sur le nano-ordinateur Raspberry Pi 2.

Avec son nano-ordinateur, la Fondation Raspberry a frappé un grand coup dans le domaine de l’informatique grâce à un produit à l’encombrement minimal proposé à un tarif plus qu’abordable. Fort du succès de son premier modèle, la société a logiquement lancé une deuxième itération de son produit phare au début de ce mois de février 2015.
Au programme, plus de puissance pour le même prix, mais aussi un bug inédit puisque l’ordinateur semble s’éteindre lorsqu’on le prend en photo.
Le Raspberry Pi 2 n’aime pas les paparazzi !

C’est un membre de la fondation Raspberry qui a été le premier à relever le problème. Ce dernier a en effet remarqué après avoir pris son Pi 2 en photo à plusieurs reprises que ce dernier s’était coupé et redémarrait sans raison apparente.
Une étude plus approfondie a donc été menée pour savoir d’où venait le problème. Les premières hypothèses penchaient vers l’effet néfaste de l’impulsion électromagnétique des flashs Xénon sur le système d’alimentation de l’ordinateur. Mais après étude approfondie grâce à un laser, il a été mis en évidence que la cause du problème était tout simplement la lumière.
Une puce photosensible responsable du problème

C’est en effet l’un des composants de la carte du Pi 2, la puce U16 « On Semiconductor NCP6343 », qui ne supporte pas la lumière. Une photosensibilité due à l’absence de couche protectrice sur cette dernière qui oblige l’ordinateur à rebooter en cas de trop forte exposition.
Un problème fâcheux mais plutôt simple à régler puisqu’il suffira de recouvrir cette puce d’une protection (isolant électrique ou résine Époxy) ou de mettre le Pi 2 dans un boitier le protégeant de la lumière. Nul doute que la Fondation Raspberry corrigera ce petit défaut sur les modèles qui sortiront désormais des chaînes de montage.