Les premiers essais cliniques de ce fruit OGM ont t autoriss aux tats-Unis. Le projet, soutenu par Bill Gates, vise commercialiser l'aliment en Afrique l'horizon 2020 pour lutter contre la mortalit infantile.
Les chercheurs la surnomment la super banane. Pas certain que les militants anti-OGM soient du mme avis. Derrire ce nom se cache une banane gntiquement modifie. Dveloppe depuis neuf ans, elle se veut un aliment cultivable en Afrique et riche en vitamine A, dont la carence est l'origine de graves maladies. Pour la premire fois, ce fruit OGM va tre test sur des tres humains.
Le projet est n en 2005 avec une quipe de scientifiques australiens de la Queensland University of Technology. Pour lutter contre les problmes de sant engendrs pas les carences en vitamine A, ils se sont concentrs sur l'un des aliments les plus rpandus dans la rgion des Grands Lacs d'Afrique: la banane. Un aliment trs pauvre en revanche en vitamine A et fer. Les chercheurs se sont donc attels dvelopper des bananes gntiquement modifies, forte teneur en vitamine A grce leur concentration en bta et alpha-carotnes suprieure aux bananes africaines.
Une initiative agricole et scientifique qui s'est attir les faveurs du magnat de l'informatique Bill Gates. Le fondateur de Microsoft et sa femme ont contribu hauteur de 10 millions de dollars (7,4 millions d'euros) au projet de recherche. Les carences en vitamine A tuent entre 650.000 et 700.000 enfants par an dans le monde (...) et au moins 300.000 autres perdent la vue, souligne le responsable du projet, le professeur James Dale. La vitamine A, que l'on trouve dans des lgumes tels que la carotte ou le mas, mais aussi le jaune d'uf et les laitages, est en effet ncessaire la synthse des pigments de l'il. Son absence engendre la ccit et rend l'organisme des enfants plus vulnrable aux infections.
D'autres aliments dj commercialiss
Lundi, l'quipe a annonc que les tests sur des hommes avaient t autoriss. Rcoltes en Australie, les super bananes ont t transportes aux tats-Unis en vue des premiers essais sur l'humain. Les tests cliniques devraient commencer prochainement et durer autour de six semaines, afin de mesurer les taux de vitamine A chez les patients volontaires. Les rsultats devraient tre connus la fin de l'anne. En cas de feu vert pour la culture commerciale de cette banane en Ouganda, celle-ci pourrait dmarrer en 2020.
L'ide de recourir aux OGM pour lutter contre la famine n'est cependant pas nouvelle. Avant la banane, le riz dor a t mis sur pied pour les mmes raisons. Dop la vitamine A, il est dvelopp depuis 1999 et avait suscit le scandale lorsque des enfants chinois en avaient ingr pour des tests sans que les parents n'en soient avertis. Commercialis, il est l'origine d'un bras de fer entre pro-OGM et anti-OGM. Ces derniers y voient un moyen de rpandre les aliments gntiquement modifis sous couvert de lutte contre la faim. Lors du dernier Salon de l'Agriculture, le riz dor avait d'ailleurs soulev les passions aprs une dclaration du ministre de l'Agriculture, Stphane Le Foll, qui le jugeait absolument ncessaire.

Par figaro
Blandine Le Cain