Le Johannesburg Stock Exchange reste la première bourse africaine en termes de capitalisation, avec 330,287 milliards de dollars, selon un classement des plus grandes dix plus grandes bourses africaines établi par la banque d’investissement African Alliance.

Le Nigerian Stock Exchange arrive en seconde position, avec 82,813 milliards de dollars selon ce classement qui se base sur des données arrêtées au 31 mai 2014.

La Bourse de Lagos est talonnée par l’Egyptian Exchange (63,716 milliards de dollars), la Bourse des Valeurs de Casablanca (55, 446 milliards) et le Nairobi Stock Exchange (22,675 milliards).

Viennent ensuite la Bourse régionale des valeurs mobilières de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo), avec 11,203 milliards de dollars, la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (7,770 milliards de dollars), le Stock Exchange of Mauritius (7,248 milliards), le Ghana Stock Exchange (6,085 milliards) et le Zimbabwe Stock Exchange (5,214 milliards).

En termes de variation Year To Date (YTD), qui est la variation du principal indice de chaque place boursière depuis le début de l’année à la date d’aujourd’hui (31 mai dans ce cas de figure), l’Egyptian Exchange arrive en première position avec +21,5%, devant la Bourse de Casablanca (+4,2%) et le Nigerian Stock Exchange qui affiche une variation YTD de + 0,4%.

En termes de rendement en dividende depuis le début de l’année jusqu’à fin mai, la place casablancaise occupe le premier rang, avec un pourcentage de 4,2%, devant la Bourse de Johannesburg (2,85%), et la Bourse du Caire (2,34%).

Agence Ecofin