Un soulagement pour les profesionnels : les ventes vers la Tunisie, destination-cl pour le march franais mais en berne depuis le printemps arabe, "commencent enfin redmarrer". Un soulagement pour les profesionnels : les ventes vers la Tunisie, destination-cl pour le march franais mais en berne depuis le printemps arabe, "commencent enfin redmarrer".
latribune.fr | 18/06/2014, 16:10 - 703 mots
Aprs un hiver sombre pour le tourisme, les tour-oprateurs franais esprent rattraper leur retard pendant l't. Le sondage qui prvoit que 60% des Franais partiront en vacances cette anne devraient les rassurer.
sur le mme sujet

Les tour-oprateurs franais continuent de peiner avec une activit en recul pour le troisime hiver conscutif, mais ils esprent faire mieux cet t, aids par la destination Tunisie qui semble enfin donner quelques lueurs d'espoir.
Un volume d'affaires en baisse de 8,1% en cinq mois

"C'est notre troisime hiver ngatif. Le dernier hiver positif remonte 2010-2011", a indiqu l'AFP Ren-Marc Chikli, le prsident du Syndicat des entreprises de tour-operating (Seto), qui a publi son bilan mercredi.

De novembre fin avril, le volume d'affaires des 70 membres du Seto a recul de 8,1% 2,04 milliards d'euros et la clientle a encore fondu: seuls 2,46 millions de clients sont passs par un tour-oprateur, soit 9,4% de moins qu' l'hiver 2012-2013, au cours duquel la clientle avait dj recul de plus de 10%.

Les voyagistes franais ont perdu de nouveau cet hiver 100.000 clients sur les voyages forfaits, c'est--dire les packages "vol + sjour" qui constituent leur cur de mtier et gnrent les meilleures marges. Ce type de vacances n'a plus attir que 1,5 million de personnes (-6,8%), pour un volume d'affaires en baisse de 5,3% 1,68 milliard d'euros.

Quant aux ventes de billets d'avion seuls, elles ont chut sous le million de passagers (-13,2%), faisant plonger le volume d'affaires de 19,3% 362 millions d'euros.

L'Egypte boude

Les causes sont plurielles. "La crise et la fiscalit psent" sur le moral et les budgets, et "certaines destinations majeures de l'hiver n'ont pas redcoll", commencer par la Tunisie o seulement 52.000 clients sont partis cet hiver avec les voyagistes du Seto, explique Ren-Marc Chikli.

Concernant l'Egypte, dserte par les Franais en raison de la situation scuritaire, "on ne peut plus aller plus bas. A l'hiver 2003-2004, on avait fait partir 200.000 clients en Egypte, l'hiver 2007-2008 c'tait 150.000 et maintenant c'est 7.000", dit M. Chikli.

La bonne nouvelle est que les clients dpensent en moyenne un petit peu plus pour leurs voyages. Et tous les voyagistes ne sont pas sur une pente descendante: certains se sont adapts ou sont sur des niches qui marchent, leur permettant d'afficher de "solides performances", relve le Seto. C'est le cas notamment de Voyageurs du Monde, leader des voyages sur mesure et d'aventure.

Une lueur pour l't : la Tunisie

Les perspectives estivales de la profession restent incertaines. Mais un soulagement existe : les ventes vers la Tunisie, destination-cl pour le march franais mais en berne depuis le printemps arabe, "commencent enfin redmarrer", selon M. Chikli.

Le Syndicat national des agents de voyage (Snav) l'a lui aussi constat. Il estime que "l't 2014 verra certainement la Tunisie revenir au tout premier plan des destinations les mieux vendues au dpart de la France". Pour donner l'exemple, le ministre des Affaires trangres Laurent Fabius a annonc qu'il passerait ses vacances en Tunisie.

Nanmoins, toutes destinations confondues, le carnet de commandes du Seto pour la saison d't se maintenait tout juste la fin mai.

Les ventes continuent de se faire pour beaucoup la dernire minute, dplore M. Chikli. A fortiori une anne de Mondial de football, o "les gens ne pensent pas aux voyages mais au foot et vont se dcider encore plus tard que d'habitude".

Environ 20% des ventes pour juillet sont ralises "au dernier moment", indique le prsident du Seto. Et pour l'instant "le mois d'aot reste faire". Les voyagistes risquent au final de "ne pas rattraper le retard pris sur l'hiver, moins de faire une formidable arrire-saison en septembre-octobre", dit M. Chikli. Mais il table plutt sur "un nouvel exercice en recul".
Plus de Franais prts partir en vacances

Autre espoir, quelque 60% des Franais comptent partir en vacances cet t, un taux en lgre augmentation par rapport l'an dernier, tout comme le budget moyen, selon un sondage de l'institut CSA pour RTL, rendu public mercredi.

En 2013, la proportion de vacanciers tait de 56%, et le budget moyen tait de 763 euros, un montant qui a lgrement augment 775 euros cette anne, selon ce sondage. La France reste la destination prfre (74%), et en particulier ses plages (50%).

La Tribune